Position de Simon Käppeli, responsable SRCC
catégorie 1/10 nitro 200mm

 

Suite à la course d'Aigle, NOM_SITE a demandé a Simon Käppeli quelle est sa position par rapport au système d'attribution des points de course et de qualification. Nous le remercions vivement d'avoir pris le temps de nous répondre dans le détail, et nous vous transmettions l'information:

------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Bonjour,

Successivement à votre e-mail du 2 mai 2003, concernant les points de qualification respectivement de finale, j'aimerais prendre position comme suit:

Plusieurs modèles de classification ont été pris en discussion, comme par exemple le «système de remontée» comme pour la catégorie 1:8, la finale A (1-10 rang), B (11-20 rang), C (21-30 rang) etc. comme pour la catégorie électrique 1:10 ou la finale A, B, C, etc. comme on connaît dans la Suisse Romande et au Tessin (chacun peut gagner).

Système de remontée: cette variante rend la manifestation pour des nouveaux pilotes pas intéressante, ils seraient sûrement déjà éliminés le matin tôt et rentreraient chez eux.

Système électrique: même si on pourrait participer jusqu'à la fin, ne serait pas intéressant pour ces pilotes classifiés en D, E ou même plus en arrière (ils rentreraient aussi plus tôt à la maison).

Finale A, B, C, etc. (chacun peut gagner): est une bonne variante, malgré tout le pilote bien placé dans les qualifications n'est pas récompensé. Cette variante nécessite en théorie aucune qualification.

Le système employé pour le championnat Suisse récompense et tient en considération aussi les qualifications, il faut donc une meilleure position pour gagner (comme normalement dans les sports à moteur). A différence du «système électrique» on peut malgré tout améliorer la position. Par exemple celui qui dans la qualification est 11ème peut devenir à la fin le gagnant si le 1er de la qualification arrive seulement 8ème, le 2ème seulement 7ème, le 3ème seulement 6ème, le 4ème seulement 5ème, le 5ème seulement 4ème, le 6ème seulement 3ème, le 7ème seulement 2ème (en cas d'égalité de points vaut la meilleure position dans la finale).

Encore un exemple pourquoi ce modèle de classification est juste:

Dans la Formule 1 chaque pilote part selon la position obtenue dans les qualifications. Chez nous est compréhensible, vue le grand nombre des participants, l'impossibilité de partir tous ensemble, ce qui oblige la division en plusieurs groupes. Ça signifie que le 1er pilote de la finale D partirait en vrai à la 31ème position.

Si on fait la comparaison avec la Formule 1, combien de fois gagne le 20ème de la manche?

Avec ce système sont récompensés les pilotes qui pendant le week-end ont été constants et ont bien conduits.

J'espère avoir apporté un peu de clartés et avoir montré que cette variante est la plus juste, qu'elle permet de conduire (pas seulement jusqu'à la piste).

Meilleures salutations.

Simon Käppeli

------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Encore merci à Simon Käppeli pour sa réponse, en franšais parfait, qui aidera certainement les pilotes à comprendre la motivation du système actuel.

Que l'on soit d'accord ou non avec le système, Simon Käppeli nous a montré que le système a été élaboré dans l'idée de faire au mieux, et notament de faire en sorte que le plus de gens roulent un maximum de temps par course. 2003 est la première année de championnat suisse dans cette catégorie, je pense que tout le monde fera en sorte que ce soit une réussite. Du côté de la SRCCA en tout cas, on démontre une volonté de faire au mieux, on prend la peine d'expliquer au gens quels sont les choix et leurs raison.

 

Partenaires de RC Infos:

Retour en haut de page    |    Retour à la page précédente

Charte d'utilisation    |    Contact    |    RCi sur Twitter    |    RCi sur Facebook

Copyrights © :   AdaptaWeb  /  RC Infos    |    Dernière mise à jour:  Vendredi 09 octobre 2015