Progresser en RC: pas de hasard !

(Par Lionel)

Quel pilote ne rève pas de se battre avec les meilleurs pilotes du moment ? Quel pilote ne rève pas de progresser ? Cette envie d'aller encore plus vite et plus fort est nécessaire pour s'améliorer. Rien n'est dû au hasard, il n'y a pas qu'une question de facultés, mais aussi de manière d'être et de gérer son hobby.

Pour progresser, il faut:

  • aimer s'investir, donner son temps pour son hobby.
  • s'entrainer, régulièrement (au moins une fois par semaine, hors des courses) et si possible sur différentes surfaces et tracés.
  • toujours disposer d'une voiture au top: propre, réglée, roulements libres, transmission libre... etc.
  • prendre grand soin de ses affaires.
  • toujours changer la moindre pièces abimée, voilée, grippée (on ne répare pas, on change).
  • essayer tous les réglages et apprendre leurs effets, tester différentes configurations. Lorsque l'on connait sa voiture, on n'a jamais de surprise, on arrive à l'adapter à toute piste.
  • toujours agir avec rigueur, dans la préparation et l'entretien.
  • réfléchir, se remettre en cause, discuter avec les autres pilotes, chercher des réglages chez les autres, ne serait-ce que pour avoir leur avis.
  • Ne pas faire les choses parce qu'on a vu tel pilote les faires, mais chercher à savoir pourquoi il les fait, ce que cela apporte et implique et s'il y a bénéfice, l'appliquer.
  • regarder les autres voitures rouler, étudier les trajectoires des pilotes les plus rapides, ne jamais se précipiter, garder son calme et l'esprit clair.

L'entrainement: il faut essayer tout ce que l'on peut en matière de réglage, et noter tout cela sur des fiches de réglages. Le chronomêtre est le seul juge: une voiture facile à piloter peut donner l'impression d'aller vite sans être performante pour autant. On n'essaye pas des choses en course, on ne fait qu'appliquer ce que l'on sait déjà, sinon on risque de se perdre, et de rater sa course.

Le châssis: pour bien régler son châssis, on doit savoir quels sont les effets de chaque réglage, ce que cela implique et apporte. Toujours chercher de nouvelles solutions, ne pas hésiter à discuter avec les autres. Personnellement, je conseille surtout d'avoir une voiture claire: bien assemblée, les éléments bien en place, les câbles le plus court possible. Tout doit être sûr et propre. Vérifier la visserie, les angles, les amortisseurs, la liberté de transmission. Ne pas mettre tout son argent dans des options inutiles et souvent lourdes (pièces alu), mais au contraire: rester proche de l'origine et surtout SIMPLE.

Le moteur: toujours essayer de trouver le moteur le mieux adapté à la piste. Ne pas tomber dans l'excès, que ce soit en bobinage ou en rapport. Toujours vérifier entre les manches l'état du moteur, nettoyer charbons et collecteur, voire les changer et rectifier le cas échéant. Attacher de l'importance aux réglages, que ce soit le calage, les charbons ou les ressorts.

L'electronique: un bon servo, un bon variateur, dont on vérifie l'état régulièrement. On nettoye s'il le faut, on vérifie les câbles et on les change s'ils sont endomagés. On écarte tout risque de court-circuit. Il faut aussi choisir des connecteurs performants, et les nettoyer régulièrement. Prendre soin du récepteur, de sa position. Faire très attention aux quartz, au fil d'antenne (qui ne doit jamais être ralongé ou racourci).

La radio: toujours en prendre le plus grand soin, que ce soit lors des courses ou à la maison où on évite de la stocker dans des endroits humides ou chauds. Eviter les chocs, faire attention à la qualité de l'alimentation, vérifier l'état des batteries. Ne jamais charger les batteries à un ampérage élevé au travers de la radio (généralement 500 mAh maximum).

Les accus: éviter de les utiliser plus de deux fois dans le même week-end. Les charger en surveillant la température, les décharger régulièrement. Vérifier l'état des contacts, les liaisons inter-éléments.

Les pneus: ne pas avoir assez d'argent pour des pneus alors que l'on se paye des options inutiles est RIDICULE. Les pneus représentent une des choses les plus importantes en RC. Le budget pneu est lourd, mais il ne faut pas le négliger. Toujours partir avec des pneus propres. Eventuellement les traiter (cela dépend de la piste, ça ne sert à rien sur les pistes poussièreuses).

Le pilotage: ne pas essayer d'aller vite, mais toujours tâcher d'être au mieux dans la trajectoire. Si les trajectoires sont bonnes, la voiture bien placée... la vitesse viendra tout seule. Toujours mettre en priorité la direction et ensuite les gaz. Quand un pilote plus rapide se trouve derrière soit, ne pas hésiter à le laisser passer plutot que de risquer l'accrochage, puis essayer de rester derrière lui et tenter de le suivre le plus longtemps possible, sans jamais risquer l'accrochage. Toujours essayer de comprendre le pilotage des pilotes plus rapide, étudier leur trajectoires, et discuter avec eux. En qualification, il faut se concentrer uniquement sur sa voiture, ses trajectoires et son pilotage... il n'y a PAS de course en qualification à départ décallé. Si un pilote arrive derrière soit, il faut le laisser passer, car il est leader par rapport à soi... avec le départ décalé une voiture se trouvant juste derrière la sienne en en fait devant pour le comptage, et on se doit de la laisser passer et de ne pas déranger la qualification de son pilote. Les enjeux de place ne sont qu'en finale.

Les sorties: un pilote qui sort, est un pilote qui a fait une erreur (sauf s'il est poussé). Plutot que d'hurler "ramasseur", essayer de comprendre pourquoi on est sorti, et modifier la trajectoire ou le pilotage en conséquence. Ne jamais se précipiter ou s'énerver: un pilote énervé qui pense plus à ses adversaires ou au ramasseur trop lent plutôt qu'à ses trajectoires ne peut pas rouler vite.

Les autres pilotes: un pilote en bon termes avec les autres dans les stands n'aura jamais de peine à s'entendre avec ses concurents sur le podium. L'image que l'on dégage de soi conditionne aussi les résultats. Un pilote détestable ne doit pas s'étonner que les autres s'écarte moins vite pour lui ! On a toujours quelque-chose à apprendre des autres. Il ne faut jamais hésiter à discuter, donner son avis, et prendre celui des autres... et écouter. Par écouter je ne veux pas dire "faire ce que l'on nous dit", mais essayer de savoir ce qu'il se fait, pourquoi, comment, et ce que cela apporte.

Lorsque l'on débute: ne pas essayer d'aller vite, mais essayer d'apprendre ! Rester le plus possible sur la piste, écouter les autres, et regarder les bons pilotes rouler pour comprendre. Discuter avec un maximum de personnes pour apprendre les réglages et leurs effets... et surtout: ROULER le plus possible, et souvent.

L'expérience démontre que tout cela fonctionne.

Bonne course à tous !

 

Partenaires de RC Infos:

Retour en haut de page    |    Retour à la page précédente

Charte d'utilisation    |    Contact    |    RCi sur Twitter    |    RCi sur Facebook

Copyrights © :   AdaptaWeb  /  RC Infos    |    Dernière mise à jour:  Vendredi 09 octobre 2015