Présentation du moteur Max MX12 MAX3 MF

(reportage et photos: Lionel / Copyrights © adaptaweb)

Note: toutes les photos peuvent être agrandies par un simple clic.

Max:

Cette petite entreprise italienne, fondée par Massimo "Max" Fantini, un des meilleurs pilotes au monde en 1/8 piste, multiple champion d'Italie, s'est spécialisée dans les moteurs thermiques de compétition.

Les moteurs, sur base Novarossi spécifique à Max, sont considérés comme une des références actuelles. Notamment en 1/10 Nitro Touring ou le MX12 MAX3 fait parler de lui par ses performances.

Voici le Max, tel que sorti de sa boîte. Sur le flanc du carter fabriqué par Novarossi, l'inscription MAX spécifique à la marque de Massimo Fantini.

Notez la taille impressionnante de la culasse.

De ce côté du moteur, l'inscription Nova ne laisse aucun doute sur l'origine de la base du moteur, Novarossi, qui est un gage de hautes performances.

Seul regret: les vis à tête fendue... qui n'acceptent donc que les tournevis plats. Cela fait un peu "bricolage" sur des moteurs de compétition.

La culasse, commune aux dernières productions Novarossi, arbore une couleur spécifique à Max.

Les inscriptions sur la culasse indiquent la classe du moteur (.12), la marque (Max) et le type du moteur (P3). Les initiales MF indiquent que ce moteur a été préparé par Massimo Fantini.

Le carburateur dont le corps est en aluminium, est bien connu: il s'agit d'un carburateur Novarossi.

L'insert de réduction en plastique correspond à la norme Efra: 5,4mm

Ce carburateur comporte évidemment 4 vis de réglage: pointeau, reprise, contre-reprise et ralenti.

Nous sommes bel et bien en présence d'un moteur de compétition.

Le carter est sans le moindre doute la pièce la plus travaillée par Max.

On se rend en effet très vite compte que l'attention de Massimo Fantini s'est portée sur le flux du mélange air / essence.

Ici l'admission, fort bien travaillée et élargie.

Notez la petite "pente" à l'intérieur du passage de vilbrequin juste avant le roulement à billes. Un trou dans le vilbrequin lui correspond et permettra de lubrifier le roulement par l'intérieur.

Les canaux d'admission du carter sont forts bien travaillés.

il est difficile de prendre des photos de l'intérieur du moteur. C'est bien dommage, nous aurions voulu vous montrer le travail effectué avec application dans le carter.

L'échappement est lui aussi bien travaillé.

Tout est méticuleusement réalisé et lisse, on ne note aucune trace d'outil, tout a été minutieusement réalisé en usine.

Le vilbrequin, dont la virgule est réduite car aux normes Efra, est parfaitement équilibré, numéroté et signé.

On pourrait penser qu'il y a là peu de travail, mais on se rend compte que tout est pensé et réalisé avec énormément de précision.

La chemise est peu travaillée, les transferts sont légèrement afinés et retaillées, mais rien d'extraordinaire.

Apparemment Max a surtout conditionné le carter, et fortement travailler sur le flux interne dans les canaux d'admission.

Chose très importante: la chemise est parfaitement ajustée au carter. Elle y prend place avec une douceur extrème, sans effort, et n'y bouge pas le moins du monde, preuve d'un parfait appairage des éléments et gage de durée.

Le piston, simple et "banal". Il est évidemment adapté et appairé à la chemise, et n'attend que son rôdage.

Notez les deux segments sur le haut du piston.

La bielle semble très bien réalisée, avec de petits canaux de lubrification pour le maneton du vilbrequin et pour l'axe de piston.

Les bagues en bronze sont elles aussi ajustées avec précision à leurs axes.

Essai:

Nous testerons bientôt ce moteur en course, et nous complèterons cet article le moment venu.

Conclusion:

Le moteur respire la qualité. On se rend très vite compte du soin apporté à l'assemblage et à l'appairage de chacun des éléments par rapports aux autres. Rien à redire, c'est du très beau travail. Pour avoir vu régulièrement ce moteur en course, nous pouvons dire que ce moteur marche vraiment très fort.

Après deux mois et demi d'attente pour cause de championnat du monde 1/8 piste (Max avait concentré sa production sur les moteurs classe 21 pour cet évènement), CRF Power a enfin pu recevoir notre moteur, alors attention aux délais de livraison... car même en temps normal, vous risquez de devoir compter environ un mois pour obtenir un Max, qui fabrique ces moteurs au compte goute.

 

Partenaires de RC Infos:

Retour en haut de page    |    Retour à la page précédente

Charte d'utilisation    |    Contact    |    RCi sur Twitter    |    RCi sur Facebook

Copyrights © :   AdaptaWeb  /  RC Infos    |    Dernière mise à jour:  Vendredi 09 octobre 2015