Interview de Jean-Marc Betticher


NOM_SITE a décidé de proposer des interviews de personnalités de la RC. Pour commencer cette rubrique, nous avons tout naturellement pensé à Jean-Marc Betticher, multiple champion Suisse.

Jean-Marc a eu la gentillesse de répondre à nos questions avec précision et parfois humour, ce dont nous le remercions vivement.

Présentation du pilote:
Date de naissance:
24 avril 1973
Profession:
Marketing chez Team Orion / Rico Neidhart
Résidence:
Aigle et Meyrin
Catégorie(s) pratiquée(s):
Actuellement: Touring Car électrique

Dans le passé: 1:12, Buggy 4wd, Buggy 2wd, Buggy 1:8, Piste 1:8.
Palmarès:
Champion Suisse Buggy 1:10 4wd: 1990/91/92/94/95/96/97
Champion Suisse Buggy 1:10 2wd: 1994/95/96/97
Champion Suisse Buggy 1:8 Amateur: 1994
Vice-Champion Suisse Buggy 1:8 Expert: 1995/96/97/98
Champion Suisse Piste 1:8 Amateur: 2000
Champion Suisse Touring Electrique: 1998/1999/2001/2002

2e de la Coupe du Monde 1999
2e Zillisheim 2000
9e Reedy Race Asia 2003
1er Lords of Touring 2003
Sponsors:
Team Orion
HPI Racing
Darkimi Design
Atsushi Hara Products
Voiture(s):
HPI Pro 4
Questions personnelles:
Quand as-tu débuter la RC et dans quelles circonstances ?
Dans les années 80, les courses du GP d'Aigle 1/8 avait lieu dans la cours du collège en plein centre-ville. Je trouvais ça "Hip", ces petites voitures qui se faisaient la course. Puis mon père m'a acheté ma première voiture en 1986 au Bazar Suisse à Montreux, c'était une Tamiya Fox 2wd, un buggy électrique. On construisait des circuits sauvages et on s'amusait tous les mercredis après-midi avec des copains. Cela avait déjà commencé par devenir une passion. Par la suite, j'ai rencontré Gabriel Demonteil. On s'est inscrit au club de Monthey, club qui a fait une piste pour les TT 1:8 et les buggys électriques.
Comment es-tu venu à la compétition ?
Quant tu roules avec des potes et tu te fais des petites bourres, c'est "Hip" et j'avais envie de voir comment se déroulait une compétition. Mon Fox 2wd était un peu oldskool avec tout ces 4wd, je me suis acheté un Cat XL 4wd. C'était la révolution quand tu passes de la voiture jouet à une voiture jouet de compétition.

La première course fut la "Genay International" près de Lyon en France. Avec Gabriel, on avait des accus 1200, des moteurs 21 tours alors que la plupart utilisait les derniers SCE (ndlr: 1700) avec des moteurs 15 tours. J'ai rencontré pour la première fois les membres du club de Versoix, dont José Arza. La course s'était pas trop mal déroulé, je ne me souviens plus de la place, entre 40-50. A l'époque, il s'agissait de remontée. Si on se qualifiait pour la remontée suivante, on devait rouler 30 minutes après. Mon chargeur (un chargeur de batterie + une ampoule) ne me permettait pas de charger très vite (3-4 ampères). Cela m'avait bien plu, l'ambiance. la course et j'étais motivé pour continuer. La course suivante que je voulais faire se déroulait au Gd-Saconnex, mais je suis arrivé trop tard pour m'inscrire et je n'ai pas pu faire la course. Cette année-là (1989), il n'y avait pas de Championnat Suisse. Il y avait 2-3 courses de qualifications pour l'année suivante et je suis allé rouler l'une d'elle à Coire au Grisons. J' ai fait la pole et je me suis qualifié pour le Championnat Suisse 1990.

En 1990, je participe à mon premier Championnat Suisse à Frauenfeld. C'est là que je rencontre Philippe Neidhart. Avec mon moteur (qui n'avait jamais vu la lame d'un tour...), mes packs choisis par leur couleur (la gamme de base) et mon chargeur de batterie de voiture échelle 1, je gagne la course. Ensuite je m'achète un vrai chargeur, de nouveaux packs et un moteur. Je gagne la 2ème manche, puis la 3ème et je remporte le championnat.
Après avoir fait du TT 1/10, Touring 1/10, Piste 1/12, TT 1/8 et Piste 1/8, quelle catégorie t'a donné le plus de plaisir ?
Il n'y a pas de catégorie qui m'a donné le plus de plaisir que l'autre. Si j'avais le temps, je les ferai toutes... Mais en TT, il faut nettoyer... et en piste il le faut aussi, mais y a pas de la terre.

Le TT 1/10 fut mes premières armes et ce fut drôle. Les pistes US avec des mega jumps sont trop cool, mais on ne trouve pas cela en Europe.

Le TT 1/8 fut l'occasion de bonnes marres, la catégorie est sympa, tu te prends pas la tête avec les pneus qui sont presques les mêmes depuis des lustres, t'as pas besoin d'avoir le moteur de la mort et tu te fait bien plaisir. La seul chose que je déteste en TT, c'est les pistes qui se transforme en champs de mines, c'est moins drôle.

La Piste 1/8, cela va vite et t'as tellement de grip derrière.

Le Touring va de plus en plus vite et les chassis de plus en plus simple. Avec les carrosseries DTM, on peut se tirer de bonnes bourres. J'aime bien les catégories de pistes ou il faut être précis.
Après avoir débuté en TT et remporté tant de titres, cette catégorie ne te manque pas ?
Seulement sur une piste avec une terre sans poussière (arrosé - type US) et des mega jumps genre SuperCross qui fait voler ton buggy à 2 mêtres du sol.
De quoi es-tu le plus fier (de toi) au niveau RC ?
C'est sympa quand quelqu'un vient te demander un conseil et qu'il t'écoute et qu'il te dit merci avec un grand sourire parce que cela a fonctionné après. Sinon question perf, le voyage à Londres en décembre 1999 avec Cyril (ndlr: Gruaz), Nicolas (ndlr: Pasini) et Leu (ndlr: Sebastien Leuenberger) a été un voyage au Pays de Candy.
As-tu un "modèle" en RC, si oui qui et pourquoi ?
Au début, je crois que c'était Jamie Booth, mais cela date de 1987...C'était le meilleur européen au Championnat du Monde à Romsey en 1987 (3e)
Selon toi, quel est l'avenir de la RC (catégories, évolution) ?
Le touring avec ses carrosserie plus réaliste que les buggys est toujours aussi à la mode. Je ne pense pas que les brushless vont changer les choses en tous cas pas avant que l'ensemble variateur-moteur soit disponible à un prix raisonnable.
Selon toi, qu'est-ce qui a techniquement le plus marqué le monde de la RC ?
Les 4wd, les moteurs Revolution, les carrosseries DTM et les variateurs électroniques
Comment abordes-tu la saison 2004, et quels sont tes objectifs ?
Tout motivé avec la nouvelle HPI. Mes objectifs sont de me dépasser à chaque course sans faire une fixation sur telle ou telle course.
Quel serait ton pronostic pour le tiercé gagnant du championnat suisse 1/10 touring 2004 ?
Les Suisses allemands sont toujours aussi véloce. Les jeunes Tobler, Birchmeier et Friesacher sont très rapides. Tobler et Friesacher roulent sur la Pro 4 aussi. Je pense que nous aurons droit à une saison intéressante.
On voit beaucoup de jeunes aller vraiment vite en ce début d'année, une sorte de renouveau. Pourtant il semble qu'il y ait une régression au niveau des effectifs, comment vois-tu évoluer la RC de ce point de vue ?
C'est bien de voir des nouveaux qui sont motivés. Pour ce qui est du nombre de pilotes en générale, on arrive toujours avec une moyenne de 50-60 pilotes en électro, c'est bien. Avec la multiplication des catégories, ce n'est plus les 80-100 pilotes qu'il y avait un certain temps. A l'époque, il n'y avait que des courses électriques en hiver. Maintenant, tu peux faire du Nitro aussi en hiver.
Que penses-tu du niveau suisse actuel en 1/10 touring ?
Le niveau en Touring est de mon point de vue le plus compétitif en Suisse. L'année passé Huber a gagné la première, Tobler la deuxième et la cinquième, Birchmeier la troisième, moi la quatrième et Rigert la sixième. Dis moi dans quelle catégorie s'est aussi serré ?
Un commentaire quelconque, un sujet dont tu aimerais parler ?
Je pense que l'on ne parle pas assez des grévistes guatémaltais. (ndlr: on va ouvrir une enquète sur ce mouvement)
Questions matériel:
Tu viens de passer de la Yokomo à la Pro4, quelles sont tes premières impressions ?
HPI is back. Le feeling est trop cool. Cela motrice et cela tourne beaucoup plus que la Yokomo de boite.
Quel est le point fort de la Pro4, ce qui la distingue des autres ?
La liberté de la transmission d'origine,
Le plastique chargé en graphite de boite.
Le kit le plus complet de boite. (Les pièces en alu, les étriers de chasse 0°,2°,4°,6°)
Les possibilités de réglages.
Parle nous de tes accus, et de ta technique de charge.
Décharge sur le déchargeur Rayspeed
Charge à 5 ampères / voir plus si en retard.
Décharge sur le déchargeur Rayspeed
Stock sur les plaques pendant 3 jours

Si je ne roule pas pendant 2-3 semaines, je les stock avec 1/3 de leur capacité. Puis je les décharge le jour avant la course et je les stocke sur la plaque pendant la nuit.
Parle nous de tes impressions sur les nouveaux moteurs Team-Orion Revolution.
Qu'est ce que c'est bien ! C'est un peu comme des moteurs à explosion, tu le rodes avant la course et tu ne le touches plus.
Des conseils particuliers au niveau matériel ?
Evitez d'acheter tout et n'importe quoi.

Mon top 15 :

1. Une PRO 4..eh oui, indispensable !
2. Une bonne radio (à manches ou à volant)
3. Un variateur de compétition Le KO/Twister AH ou le Nosram Evolution
4. Un bon récepteur le KO / Le Nosram Gemini (généralement fourni avec la bonne radio...)
5. Un bon chargeur le KO BX213 / Le futur Team Orion Advantage
6. Un moteur Team Orion Revolution (Atsushi Hara 12x1 par exemple)
7. 4 accus GP3300SP (+ 4 de bas de gamme pour l'entrainement)
8. Un bon servo le KO 2343
9. Un déchargeur Rayspeed (pour l'entretien des accus)
10. Un chargeur Hot Bodies Escape - trop chou, il est tout petit! (pour la charge de la radio ou d'éventuel pack de réception)
11. Un sac de transport
12. Les pneus adéquats

(Ce qui suit peut etre acheté en commun)
13. Un tour à collecteur
14. Un MPM (ndlr: "Motor Performance Monitor)
15. Un Pro LCS (ndlr: Pro Lap Counting System)

Partenaires de RC Infos:

Retour en haut de page    |    Retour à la page précédente

Charte d'utilisation    |    Contact    |    RCi sur Twitter    |    RCi sur Facebook

Copyrights © :   AdaptaWeb  /  RC Infos    |    Dernière mise à jour:  Vendredi 09 octobre 2015