Grand Prix Revolution
Team-Orion / CRF

(reportage et photos: Lionel)

Note: toutes les photos peuvent être agrandies par un simple clic.

La piste:

La piste est toujours identique, elle n'a pas changé depuis les Lords Of Touring. Elle se veut donc assez technique, piégeuse par endroit et relativement rapide. Elle se veut donc exigeante sur de nombreux points, ce qui la rend particulièrement intéressante... mais peu plaisante pour certains pilotes ! Quoiqu'il en soit, c'est sur ce genre de piste que l'on progresse.

Les pilotes présents:

Malheureusement pour CRF Power (qui n'y peut vraiment rien), Team-Orion a annoncé avec un peu de précipitation la venue de grands pilotes: Atsushi Hara, Masayuki Miura, David Spashett, Teemu Leino, Marc Fischer, Marc Rheinard... seul Thomas Pumpler a fait le déplacement, alors que lui n'était pas annoncé !

Sachez cependant que si vous n'êtes pas trop loin de Préverenges, vous pourrez venir admirer le pilotage de David Spashett, Atsushi Hara, Masayuki Miura, Jilles Groskamp, Surikarn Chaidajsurija parmis d'autres du mardi au jeudi suivant cette course (oui... ils viennent après la course, pour une semaine d'entraînement et de tests).

Mis à part cela, nous avons donc retrouvé Thomas Pumpler venu d'Autriche, Jean-Marc Betticher, Sebastien Leuenberger ainsi que de nombreux pilotes du championnat Genevois. Une dizaine de suisses-allemand ont également fait le déplacement, ainsi que quelques pilotes français et deux sympathiques pilotes venus de Belgique.

La course:

En Stock (17 tours), François Bosseti réalise la pôle position devant Xavier Ansellem et Alain Meier. En finale, François Bosseti confirme ses résultats de la journée en s'imposant devant Alain Meier qui monte sur la deuxième marche du podium après une lutte acharnée avec Xavier Ansellem.

La finale B est remportée par Eric Marcucci devant Gabriel Demonteil et Ivanoé Miller.

La finale C est remportée elle par Elias Assourian devant Antoine Daugny et Serge Maurer.

En Open (moteurs libres), Jean-Marc Betticher obtiendra une pôle méritée devant Thomas Pumpler, Sébastien Leuenberger, Arnaud Buffat et Alexandre Amort. Les finales seront somptueuses, avec des bagarres à tous les niveaux. Jean-Marc remporte la course de fort belle manière, devant Sebastien Leuenberger magistral lors de la 3ème manche, Thomas Pumpler parfois chahuté et Alexandre Amort qui obtient une très belle place malgré de nombreux soucis techniques. Arnaud Buffat a fait forte impression lors de la seconde manche de finale et aurait pu se battre pour la 4ème place si un attardé ne l'avait pas délibérément sorti lors de deux manches de finale (ce qui lui a d'ailleurs valu un avertissement).

La finale B est remportée par la pilote Belge Olivier Corvilain devant Adrien Duborgel et François Jesus.

Les trophées réalisés par CRF Power

Les trophées réalisés par CRF Power sont tout simplement magnifiques.

Le podium Stock

Le podium Stock: François Bosseti (au centre) l'emporte devant Alain Meier (à droite) et Xavier Ansellem (à gauche).

Le podium Open

Le podium Open: Jean-Marc Betticher (au centre) l'emporte devant Sebastien Leuenberger (à droite) et Thomas Pumpler (à gauche).

Matériel:

Thomas Pumpler (Autriche) utilisait ici deux voitures: une Yokomo MR4TC-SD et une MR4TC-CGM. Apparement les deux marchaient fort. Nous avons pu prendre de nombreuses photos de la nouvelle CGM, ce dont nous remercions Thomas Pumpler. Le châssis semble très rigide, le support moteur est imposant et devrait bien aider au refroidissement de ce dernier. Une magnifique voiture, qui n'est ni une version "bas de gamme" de la SD, ni une simple évolution.

Jean-Marc Betticher nous a présenté un appareil portant le sigle HPI qui, sorti de son étui, ressemble fortement à un natel plat ou a un Palm... qu'est-ce donc ? Il s'agit tout simplement d'une mini balance ultra précise et compacte, qui pèse au dixième de gramme. Malheureusement, cet appareil n'est prévu que pour le marché japonnais.

Sur la table d'Arnaud Buffat, nous avons trouvé le produit à pneus CS, qui marchait à merveille sur cette moquette. Mais attention, on se retrouve facilement sur le toit ! Puisque nous parlons de CS, le Promax (nouveau variateur) devrait être disponible au mois de juin.

Chez Orion, plus précisément sur le stand d'Oscar Jansen, nous avons vu de très nombreux moteurs en cours de préparation... il s'agit de 27 tours stock Revolution ! Ils seront certainement testés durant la semaine (puisque de nombreux top pilotes du team sont attendus).

Sur le moteur Revolution d'Alexandre Amort, nous avons pu voir des portes-charbons prototypes, le fil y étant pincé par une vis et non soudé. Toujours au sujet de son moteur... celui-ci fut très impressionant tout au long du week-end !!

Georges Camicas Aycardi roulait ici avec une Associated TC3 munie d'un châssis BMI. Ce châssis en carbonne, muni d'une platine dans la même matière semble bien pensé... mais malheureusement les performances ne semblent pas au rendez-vous. Notre ami Georges regrettant son châssis original. Nous avons aussi noté l'utilisation d'accus "Akkuplus", qui semblent excellents.

Puisque l'on parle d'Associated, nous avons noté une forte régression du nombre de châssis. En effet, la marque californienne n'a pas présenté de nouveauté depuis deux ans, laissant le champ libre à Yokomo (qui a sorti deux châssis dans l'intervalle), X-Ray (idem) et bien évidemment HPI qui a séduit de nombreux pilotes avec sa nouvelle Pro4.

Au sujet de HPI, il semblerait qu'il faille faire très attention lors du callage des couple côniques sur les Pro4. Nous avons entendu quelques bris lors de cette course, comme lors du dernier championnat genevois. La qualité des matériaux ne semble pas poser problème, car les pilotes qui ont "trouvé le truc" pour caler les couples côniques comme il se doit n'ayant plus le moindre souci. Soyez donc très attentifs lors du montage. Ce châssis s'est fort bien comporté ce week-end, Jean-Marc Betticher et Sebastien Leuenberger ayant démontré tout son potentiel alors que Daniel Archimi nous a prouvé sa solidité.

Les pneus V-Tech (LRP ou Nosram) marchent très fort sur la moquette de Préverenges. Selon toute vraissemblance, il s'agirait en fait de Sorex (ici en dureté 24°). Domage qu'ils ne soient autorisés en championnat genevois ou championnat suisse, car en plus de marcher fort, ils ne s'usent que très peu.

Les X-Ray présentent ici étaient toutes différentes. Encore aucune Factory, bien que livrable depuis une dizaine de jours, même chez Arnaud Buffat (officiel suisse). Arnaud utilisait cependant les bras courts ainsi que le support amortisseurs arrière de la Factory, qui se sont montrés vraiment très performants sur ce tracé.

Nous avons vu Thomas Pumpler rouler en 1/12 après la course. Cela va très vite (comparé à notre championnat genevois). Sa Yokomo semble marcher vraiment fort.

La seule Corally Assassin présente était celle du Français Fabien Valantin, ici en version "direct drive".

Côté chargeur, beaucoup de pilotes attendent le nouveau Team Orion Advantage. Nous avons noté dans les stands de nombreux Robitronic qui fonctionne à merveille. Jean-Marc Betticher utilise toujours le chargeur KO Propo, qui est tout simplement magnifique.

Stefan Wuthrich nous a présenté sa magnifique Atlas, voiture trop peu connue en Europe. La voiture semble fort bien réalisée et performante.

Conclusion:

Encore un excellent week-end à Préverenges, on ne s'en lasse pas. La course a été très plaisante, avec une très bonne ambiance dans les stands.

L'organisation s'est montrée à la hauteur, tant au comptage (Alain Gaillard et David Alexandre Martin) qu'à la buvette (Mme Amort et Junior).

Nous regreterons simplement l'absence de nombreux pilotes (étrangers annoncés et quelques suisse-allemands), ainsi que le manque de fair-play de quelques individualités.

 

Les vastes stands
Nos amis suisses-allemands
Xavier Ansellem et Fabien Valantin
Jean Marc Betticher: la 4 était la bonne (chez HPI)
Les finaliste A Open
L' Atlas de Stefan Wuthrich
La Yokomo CGM de Thomas Pumpler
Le train arrière de la Yokomo CGM
Support moteur impressionant sur la Yokomo CGM
Le train avant de la Yokomo CGM
La Yokomo SD de Thomas Pumpler
La Pro4 de Jean-Marc Betticher: pôle et de victoire
Asso TC3FT avec châssis BMI de Georges Camicas Aycardi
Corally Assassin de Fabien Valantin
X-Ray T1 Evo2 d'Arnaud Buffat, extrèmement performante
Superbe carrosserie sur la Yokomo 1/12 de Thomas Pumpler
Quelques moteurs sur le stand d'Oscar Jansen
Chargeur KO Propo de Jean-Marc Betticher
Est-ce un Palm ?  Un Natel ??
Et bien non, il s'agit de la nouvelle balance HPI !
Le produit CS utilisé par Arnaud Buffat

Partenaires de RC Infos:

Retour en haut de page    |    Retour à la page précédente

Charte d'utilisation    |    Contact    |    RCi sur Twitter    |    RCi sur Facebook

Copyrights © :   AdaptaWeb  /  RC Infos    |    Dernière mise à jour:  Vendredi 09 octobre 2015