1ère manche du
Championnat Suisse 2004
Nitro Touring 200mm

(reportage et photos: Lionel)

Note: toutes les photos peuvent être agrandies par un simple clic.

La piste:

La piste de Gösgen est rapide et selective de par son balisage. Elle nécessite un pilotage précis pour ne pas partir à la faute. L'accroche est bonne, même avec des pneus relativement durs (Marc Bösiger a par exemple mené la finale en 42 AV et 45 AR).

Les pilotes présents:

Les habitués de la catégorie était quasiment tous présent, avec un plateau très relevé. Nous avons ainsi retrouvé le team Serpent mené par Traugott Schär (champion Suisse en titre), avec Beat Wälti, Roland Fankhauser, André Haus et Monika Ackermann. Kyosho dispose cette année d'un team, avec entre autres Marc Bösiger, Markus Bader et Tobias Kunz. Un petit Team HPI mené par Daniel Archimi. Ainsi que bien d'autres pilotes: Alexandre Amort, Paulo Rodriguez, Arnaud Buffat, Antonino Mangiaracina, Didier Baltensperger, Reto Martignoli etc. En tout, 42 pilotes ont fait le déplacement.

La course:

Traugott Schär (Serpent 710 / NovaMega - TM) réalisera la pôle position, devant Alexandre Amort (Serpent 710 / JP - CRF), Marc Bösiger (Kyosho FW05R / NovaMega) et Dirk Stammler (Associated NTC3 / LRP) qui seront les quatres pilotes qualifiés directement en finale. En demi finale, nous retrouverons entre autres et dans le désordre Beat Wälit, Roland Fankhauser, Markus Streuli, Arnaud Buffat, Markus Bader, Tobias Kunz, André Haus etc.

Les remontées connaitrons quelques rebondissement, comme par exemple l'abandon prématuré de prétendants à la finale: Daniel Archimi (casse), Arnaud Buffat (perte d'une roue après 11 minutes de 1/2 finale alors 2ème avec un tour d'avance sur le 3ème), Beat Knutti (casse) etc.

La finale connaitra elle aussi son lot de rebondissement. Traugott Schär part en tête, suivi de Dirk Stammler, Marc Bösiger, Alexandre Amort et le reste du peloton. Après quelques minutes, Dirk Stammler prend la tête de la course tandis que Traugott Schäer doit s'arreter suite au bris d'une jante. Après 12 minutes de course, Dirk Stammler abandonne sur casse moteur (bielle) et laisse ainsi Marc Bosiger, Alexandre Amort et Beat Wälti se battre pour la victoire. Après vingts minutes de course, Alexandre Amort prend la tête de la course. Coup de théatre après 29 minutes de course: Marc Bösiger alors second abandonne en raison d'usure trop importante de ses pneus: il est litéralement sur les jantes. Alexandre Amort remporte ainsi la première manche du championnat Suisse 2004, devant Beat Wälti très régulier et Marc Bösiger.

Vous trouverez ici le classement complet.

Le podium: Beat Wälti (2ème), Alexandre Amort (1er) et Marc Bösiger (3ème).

Les 5 premiers: Roland Fankhauser (4ème), Beat Wälti (2ème), Alexandre Amort (1er), Marc Bösiger (3ème) et Markus Bader (5ème).

Matériel:

Dirk Stammler nous a présenté le nouveau train arrière de l'Associated NTC3. La voiture nous a semblé très stable tout en demeurant vive et directive (rappelant un peu le comportement d'une électrique). Selon lui la voiture tourne mieux et répond plus vite.

Le nouveau moteur thermique LRP nous a été présenté par Reto König. Ce moteur équipait les voitures de Dirk Stammler et de Markus Streuli.

Le moteur est réalisé par Picco selon les spécifications exclusives de LRP, vous ne trouverez donc pas une version Picco de ce moteur.

Sur la piste, le moteur fait très forte impression sur le châssis de Dirk Stammler.

Notez le carburateur spécialement réalisé pour LRP, le venturi est nettement plus important que sur les modèles Picco.

La culasse est elle aussi spécifique à la marque allemande.

Peu de Mugen dans les stands, les plus préparées étant celles d'Arnaud Buffat, et de Reto Martignoli. Marc Heim se montra très performant en qualification avec une MTX-3 quasi de boite. En demi finale, celle d'Arnaud c'est montrée a son tour extrèmement performante.

Du côté de Serpent, qui représente la majeur partie du plateau, les pilotes de 710 sont très satisfaits de leur voiture. L'auto est extrèmement performante d'origine... trois 710 parmis les 5 premiers, avec le doublé et la pôle.

Chez Kyosho, rien de nouveau à signaler. La FW05R semble performante et facile à conduire, un peu comme une NTC3 (cardan oblige). Marc Bösiger toujours aussi rapide avec un pilotage très précis mais peu impressionant se montrera le plus rapide du team.

Il n'y a plus que deux STS engagées, aucune Team Magic, seulement trois HPI R40.

Conclusion:

Le championnat semble bien parti et ouvert, le nouveau réglement ne pardonne pas le manque de fiabilité, il faut savoir gérer et surtout ne rien laisser au hasard... car le système de remontée ne permet pas de se rattraper dans une autre manche.

Vous trouverez ici le classement général de la catégorie.

L'organisation s'est montrée très sympathique et acceuillante, un excellent point pour le MATA.

 

HPI R40 de Daniel Archimi
Kyosho FW05R de Tobias Kunz
Associated NTC3 de Dirk Stammler
Moteur LRP avec Intake Chamber de Dirk Stammler
Nouveau train arrière de la NTC3
La 710 de la victoire, celle d'Alexandre Amort
Une autre vue de la 710 d'Alexandre Amort
La 710 de la pôle position, celle de Traugott Schär.
Autre vue de la 710 de Traugott Schär.
La FW05R de Marc Bösiger... avec des pneus à l'agonie.
Serpent 710 de Roland Fankhauser
Serpent 710 de Beat Wälti.
Protoform Mazda 6 d'Arnaud Buffat
HPI Stratus Aero d'Arnaud Buffat

Partenaires de RC Infos:

Retour en haut de page    |    Retour à la page précédente

Charte d'utilisation    |    Contact    |    RCi sur Twitter    |    RCi sur Facebook

Copyrights © :   AdaptaWeb  /  RC Infos    |    Dernière mise à jour:  Vendredi 09 octobre 2015