Grand Prix Peak à l'ERMC:

(reportage et photos: Lionel Troyon)

Note: toutes les photos peuvent être agrandies par un simple clic.

La piste:

Le tracé de ce jour était relativement technique et semblait à certains endroits beaucoup plus étroit que d'habitude. Nombre de pilotes en auront fait les frais, surtout au niveau de la perte de temps sur certaines erreurs qui ne pardonnent pas, et parfois aussi en raison de casses, mais c'est plutot anecdotique.

Malgré la difficulté de ce tracé, les pilotes ont trouvé celui-ci plaisant, ce qui montre que l'on peut faire des circuits techniques sans pour autant déplaire.

Les pilotes présents:

Quasiment tous les pilotes de la région genevoise étaient présents, mais le nombre de pilote était malgré tout assez faible. Ceci en raison d'une manche de championnat de France 1/12 piste nous privant des quelques pilotes français habituellement présent à nous courses. A noter la présence de Tobias Kunz, qui aura fait le déplacement depuis la Suisse-Allemande.

Les pilotes de la finale A Sport, parrés au départ.

La course:

En Sport, les qualifications ainsi que les finales seront très mouvementées. En effet, en raison du tracé et de l'enjeu (1 moteur et 2 accus à gagner), les manches n'auront jamais été vraiment claires. Fabien Fragnière remporte 2 manches de finales, remportant ainsi la victoire, devant Elias Assourian qui a réalisé la pôle position, et Michel Maurer.

En Open, le spectacle ne sera absolument pas meilleur qu'en Sport, peut être en raison d'enjeux stupides, de mauvaise humeur ou bien de rancune absurde (je ne sais pas). Effectivement, aucun pilote (même les meilleurs) ne fait attention aux autres, tout le monde sort tout le monde, il n'y a ni coupable ni victime, juste une sale ambiance sur la piste, ce qui est vraiment domage. Surtout que dans les stands, l'ambiance est bien meilleure, les gens rigolent, discutent facilement.

Bref... Jean-Marc Betticher réalise la pôle position. En finale, sa voiture glisse beaucoup et Jean-Marc semble victime de tops radios. Tobias Kunz dont la RDX est de plus en plus performante au long de la journée, profite de cela et s'impose devant Daniel Archimi et Bastien DeMarco.

Le podium Sport:

Elias Assourian (2ème), Fabien Fragnière (1er) et Michel Maurer (3ème).

Le podium Open:

Daniel Archimi (2ème), Tobias Kunz (1er) et Bastien DeMarco (3ème).

 

Matériel:

Jean-Marc Betticher utilisait ici le nouveau chargeur Team Orion Advantage.

Le chargeur Team Orion Advantage, utilisé par Jean-Marc Betticher.

Du côté de X-Ray, les pilotes attendent la nouvelle FK'05 qui devrait arriver courrant mars.

Apparement aucun accu 3700 dans les stands (mais je n'ai pas spécialement cherché), quasi tous les pilotes de pointe utilisent les derniers GP3300.

Au niveau pneus, Arnaud Buffat et Tobias Kunz utilisaient ici les couvertures chauffante, avec d'excellents résultats (bien que les pneus d'Arnaud se soient considérablement dégradés en finale, mais ils effectuaient ici leur quatrième course !).

Conclusion:

Un week-end mouvementé sur la piste... il serait bon que les esprits ce calment, avant que cela aille trop loin. Cependant, l'ambiance générale (hors piste) demeure bonne.

 

Couvertures chauffantes chez Arnaud Buffat
Tobias Kunz utilisait lui aussi les couvertures chauffantes
La X-Ray T1 Evo2 de la victoire en Sport (Fabien Fragnière)
La FK d'Arnaud Buffat
La RDX de Tobias Kunz
Asso TC4 de François Bossetti
HPI Pro 2 de Cédric Beausire
HPI Pro4 de Stve Matthey
HPI Pro4 d'Adrien Duborgel
Tamiya 425 de Nicolas Saucy
HPI Pro4 de Bastien DeMarco
Refroidisseur maison sur la Pro4 de Bastien DeMarco

Partenaires de RC Infos:

Retour en haut de page    |    Retour à la page précédente

Charte d'utilisation    |    Contact    |    RCi sur Twitter    |    RCi sur Facebook

Copyrights © :   AdaptaWeb  /  RC Infos    |    Dernière mise à jour:  Vendredi 09 octobre 2015