Essai complet des moteurs Mega ZX 12 et 21

(reportage et photos: Lionel Troyon / Copyrights © adaptaweb)

Note: toutes les photos peuvent être agrandies par un simple clic.

Les moteurs Mega:

Les moteurs Mega sont élaborés par Serpent et produits par Picco, qui, il faut bien l'admettre, a considérablement augmenté la qualité de sa production, sous la pression de Serpent et de LRP, ses principaux partenaires.

Le choix de Serpent s'est porté sur Picco, surtout pour une raison de disponibilité et de coût, ce dont Serpent ne se cache pas, et en fait même son principal argument. En effet, la célèbre firme hollandaise a décidé de mettre un terme à sa collaboration avec Novarossi (ce qui a fait à l'époque couler beaucoup d'encre), en raison de "prix de vente trop élevés et de délais beaucoup trop longs". Serpent s'est effectivement penché sur le souci actuel de la RC: la baisse des effectifs et les coûts trop élevés pour que ce hobby reste relativement abordable.

Serpent s'est donc attelé depuis quelques temps à une tâche importante: la réduction des coûts tout en maintenant son standard de qualité. Ainsi, les prix des kits ont été revus à la baisse, de même que les pièces détachés (qui sont vendues à la pièces plutôt que par grappe afin qu'une casse coûte le moins possible à l'utilisateur), et maintenant les moteurs. Il faut savoir qu'un moteur classe 12, avec coude et échappement est vendu moins de 380 francs suisses... alors que l'équivalent en base Novarossi valait à l'époque quasiment le double !

Le test:

Le test a consisté en un démontage complet des trois moteurs (2 classe 12 et 1 classe 21), avec inspection minutieuse des éléments. Sur la piste, nous avons testé le moteur de buggy 1/8 avec Christophe Plancherel et son X-Ray XB-8. Pour ce qui est des deux moteurs classe 12, ils ne verront la piste que d'ici quelques jours, mais nous avons suivi de près le rôdage et l'utilisation de moteurs identiques aux notres, que ce soit celui de Traugott Schär (lors d'une manche de Coupe Nitro d'Hiver) ou des premiers acquéreurs suisses des moteurs Mega.

Les moteurs Mega ZX-12, au démontage.

Contrairement à ce qu'il se fait chez les autres marques, Mega a opté pour des vis imbus plutôt que pour les éternelles et dépassées vis à têtes fendues, ce qui est fort appréciable.

Le carter, en aluminium moulé est évidement usiné aux endroits stratégiques.

Les canaux de transferts sont bien réalisés et de taille conséquente.

Le coeur du moteur, chemise-piston et vilbrequin.

Le vilbrequin du ZX-12 Race aux normes Efra n'est que peu travaillé.

Seule une virgule réglementaire est présente.

La chemise est elle aussi relativement peu travaillée.

La finition est d'excellente qualité. Notez les résidus d'huile de montage / stockage, qui est présente en quantité importante dans nos trois moteurs.

Le piston est traditionnel, avec deux lignes faisant office de "faux segment" afin de lubrifier le piston dans sa chemise.

Les moteurs tels que livrés.

Notez la taille de la culasse des moteurs ZX-12: larges aillettes, mais taille basse, ce qui est la tendance actuelle en piste.

Les carburateurs plastique des ZX-12 sont simples et bien réalisés.

Picco a fait de gros efforts à ce niveau pour Serpent. Fini les O-ring mal guidés qui se déchirent... tout est parfaitement ajusté et aux bonnes cotes.

L'admission de l'air est constituée d'un venturi, aux normes Efra au niveau du diamètre du trou.

Sur le ZX-21 buggy, le piston et la chemise disposent de by-pass.

La chemise est très bien réalisée (ici 5 transfers + 2 by-pass).

Le piston dispose de deux lignes de lubrification (faux segments), une en haut et l'autre en bas du piston.

La bielle est parfaitement guidée et le maneton n'a aucun jeu dans son palier en bronze, mais demeure bien libre. L'ajustage est donc précis.

Sur le ZX-21 Buggy, trois inserts de différentes tailles sont prévus pour le carburateur.

Le Mega ZX-21 Buggy installé sur le XB-8 de Christophe Plancherel.

Notez l'importante culasse.

Voici le moteur prêt à être rôdé pour notre test.

Le coude et le pôt Mega sont ceux fournis avec le moteur, la qualité est là aussi exemplaire.

Le test en piste:

Pour notre test buggy, Christophe Plancherel nous a emmené sur la sympatique piste du MBRR. Après un rôdage relativement rapide, le moteur se libérant assez vite, Christophe a commencé à rouler sans forcer. Après quelques calages prévisibles et normaux, le moteur étant particulièrement gras, nous avons commencé à fermer un peu les vis de reprise et du pointeau principal.

Nous n'avons pas réellement tourné au réglage idéal, puisque nous étions encore en fin de rôdage, mais malgré un mélange un peu gras, le ZX-21 nous a surpris par des montées en régime franches, et une vitesse de pointe plus que satisfaisante.

Le moteur répond bien aux réglages, preuve que Picco a fait de très gros progrès au niveau du carburateur. La mise en route s'est faite très facilement, malgré une compression assez importante, rien à redire, ce moteur est accessible à tous sans difficulté.

Conclusion:

Serpent a déclaré la guerre aux coûts superflus, ce qui est bon pour le modélisme en général. Cela se traduit par des moteurs performants bien que relativement peu travaillés et facile à mettre en oeuvre. Les premiers utilisateurs des moteurs Mega se disent ravis de leur achat, ce qui est bien plus parlant à la majorité des modélistes qu'un quelconque résultat de course international avec en fait, des moteurs usine que personne ne peut avoir.

Il est évident que nous verrons de plus ne plus de Mega sur les pistes, pour des raisons de prix ET de qualité / performances, preuve que l'on peut finalement avoir les deux.

 

Partenaires de RC Infos:

Retour en haut de page    |    Retour à la page précédente

Charte d'utilisation    |    Contact    |    RCi sur Twitter    |    RCi sur Facebook

Copyrights © :   AdaptaWeb  /  RC Infos    |    Dernière mise à jour:  Vendredi 09 octobre 2015