Warning: include(../includes/commentaires.php): failed to open stream: No such file or directory in /home/httpd/vhosts/rcinfos.com/httpdocs/2006/2006_06_28_chpt_fr_buggy_a_m4_viglain.php on line 1374

Warning: include(../includes/commentaires.php): failed to open stream: No such file or directory in /home/httpd/vhosts/rcinfos.com/httpdocs/2006/2006_06_28_chpt_fr_buggy_a_m4_viglain.php on line 1374

Warning: include(): Failed opening '../includes/commentaires.php' for inclusion (include_path='.:/usr/share/pear:/usr/share/php') in /home/httpd/vhosts/rcinfos.com/httpdocs/2006/2006_06_28_chpt_fr_buggy_a_m4_viglain.php on line 1374
Championnat de France Elite 1/8 Buggy

Championnat de France Elite 1/8 Buggy
2006 - manche 4 à Viglain:

(Reportage: Karl Jaeger / Copyrights © rcinfos - adaptaweb)

L’avant dernière épreuve du championnat Elite TT est par tradition, toujours très attendue tel le Messie. Il s’agit là en effet de l’une des ultimes occasions de se refaire ou de conforter les positions pour bien figurer à l’heure du jugement dernier en septembre prochain, à l’issue de la clôture du championnat. C’est aussi pour certains, la dernière opportunité de remonter la pente en tentant de réaliser les arbitrages qui s’imposent pour grappiller les places d’honneur, qui sait, en profitant d’un petit coup de pompe des leaders déjà bien éprouvés par un calendrier chargé. Cette course mettra quoiqu’il en soit aux prises 70 4x4 et 30 4x2 sur le circuit du club Auto Modélisme de Viglain situé entre les villes d’Orléans et de Montargis. Fait pour le moins marquant, ce sont les pole men qui vont réussir à s’imposer dans les deux catégories respectives, dans la mesure où les finales en pourront se courir, faute d’un terrain rendu impraticable par le temps. En 4x2, pour la seconde fois de la saison, Frederic Mathieu s’attribue donc la première marche du podium. En 4x4, la victoire revient au Parisien et qui plus est champion du Monde en titre, Guillaume Vray.

>> Reportages de la manche 1 à Pierrefeu du Var, de la manche 2 à Clamart et de la manche 3 à Reding.

L’ambiance, la piste:

EPour ceux qui ne connaissent pas encore les lieux, il faut savoir que le club modélisme de Viglain se trouve dans la ligue 18, et qu’il est animé par une petite équipe d’une vingtaine de pratiquants, pour la plupart tous bénévoles au niveau de l’organisation. En arrivant sur place, dressons cependant le constat suivant : chacun avait vraiment mis du sien pour que la rencontre reste dans les mémoires comme un jour de fête consacré à la voiture radio commandée. Pari réussi ! Barnums spécifiques permettant de recevoir les 100 pilotes recensés sur les listings des inscriptions, buvette comprenant des tables de restauration, un parking entièrement aménagé et un super apéritif souvenir qui se tiendra après les manches de qualifications le samedi soir. Nous pourrons donc dire que l’accueil qui nous à été réservé fut des plus chaleureux. Le morceau de choix du ce club reste bien entendu la piste, que son président et aussi pilote : Philippe Goret, met un point d’honneur à peaufiner dans ses moindres recoins au fur et à mesure de son expérience engrangée à force de côtoyer tous les circuits de France et de Navarre. Il faut composer ici avec un tracé fraîchement refait dont le développé a été porté à plus de 300 mètres, soit 330 pour être tout à fait précis et qui glisse énormément. Pour corser la difficulté, les jumps sont légion avec en supplément quelques chicanes bien ficelées, une table US particulièrement impressionnante et des cordes balisées avec du tuyau qu’il s’avère préférable de ne pas trop approcher sous peine de rester immobilisé. Ajoutez encore à cela des Woops et des passages en rondins à franchir, et vous obtenez un circuit du genre plutôt musclé !

Précisons que le comptage sera assuré par le club, une fois n’est pas coutume. Signalons aussi l’extrême bonne volonté des organisateurs qui auront déployé jusqu’au terme de la manifestation une folle énergie pour conserver une piste en état, coûte que coûte.

La piste de Viglain

La piste de Viglain est située dans le département du Loiret, limitrophe à celui de la Sologne, si cher à l’écrivain Maurice Genevoix.

La piste de Viglain

Des éclairages ont été installés tout autour du circuit depuis la dernière rencontre de ce type.

La piste de Viglain

C’est avec un tracé entièrement refait de 330 mètres de développé que les pilotes auront à en découdre sur le sec lors de la journée du samedi.

La piste de Viglain

Voilà ce que découvriront les engagés en arrivant sur place le dimanche matin. La pluie a une nouvelle fois fait des ravages comme on peut voir !

La météo:

Décidemment, les T-Téistes semblent avoir la poisse, puisque après un brin d’arrosage en Avril à Clamart, ainsi que le mois dernier à Reding, les Dieux décideront de remettre le couvert lors de la journée du dimanche. Du coup, si les qualifications se dérouleront le plus normalement du monde sur le sec et par temps chaud, il ne pourra malheureusement pas en être de même concernant les remontées. Exit donc le passage obligé par les quarts, les demies et les finales, par la faute des trombes d’eau. Après un long moment d’attente au cours duquel la commission des pilotes décidera de statuer en faveur de l’arrêt pur et simple de la course aux environs de 13 heures, la remise des prix sera lancée, et officialisera les résultats en s’arrêtant sur les classements établis à l’issue des qualifications.

Les nouveautés dans les stands:

Quand bien même la mi saison est maintenant déjà bien amorcée, l’affluence de matériel inédit continue de se déverser sur cette catégorie reine, comme en témoigne ce qui va suivre. A n’en pas douter les fabricants jouent le timing des deux événements majeurs qui arrivent presque coup sur coup à grands pas, que sont les championnats d’Europe et du Monde.

A tout seigneur tout honneur, commençons une fois n’est pas coutume par les pneumaticiens qui se sont mis à l’honneur lors de cette quatrième rencontre de la saison. A commencer par le Français Medial Pro qui annonçait dans la foulée deux nouveautés de taille. La première vient d’un nouveau mode d’identification des duretés qui entrent dans sa gamme de profils. Par le fait, un emballage redessiné fait son apparition pour traduire visuellement ce changement. Les pastilles de couleurs permettant d’évaluer les gommes disparaissent dorénavant au profit d’une appellation que l’on retrouve gravée au dos de chaque boîte. Medial Pro a eu dans cette démarche, la volonté de simplifier le repérage. C’est pourquoi à cet effet, trois distinctions entrent désormais en jeu. La gomme la plus souple est baptisée "Snow". Elle conviendra pour temps froids et pistes glissantes. Elle promet de faire également la part belle aux châssis lorsque le terrain est humide. Cela dit, par précaution, le fabricant préconise de la laisser de côté pour une autre variante lorsque la tempèrature vient à dépasser 20 degrés environ, sauf cas exceptionnel. A ses côtés, nous trouvons maintenant une gomme à caractère plus universel appelée "Rainbow", qui donnera beaucoup de motricité dès que la tempèrature dépasse les 15 degrés. Elle permet de disposer d’un pneu très précis et qui devrait se montrer redoutable au niveau de la motricité, et ce dès lors que le thermomètre se stabilise au dessus des 15 degrés. La dernière mouture de gomme répond à l’appellation de "Sun", et permettra de rouler en toute sérenité par temps chaud où à l’occasion des finales. Sa dureté de gomme ne varie pas, mais il s’agit de pneus qui demandent dans ce cas une légère période d’échauffement pour donner ensuite toute leur plénitude, en particulier sur les circuits poussiéreux. Encore plus attendu, Medial Pro présentait également une nouvelle évolution de son Adhéris, baptisée Adhéris 2. Les pneus dévoilés sur l’épreuve du jour étaient encore à l’état de prototype, il convient de le signaler, et ne devraient être commercialisés dans leur version définitive, qu’après le championnat d’Europe. Ce nouveau pneu devrait motricer beaucoup plus fort que son prédécesseur et se montre d’ores et déjà un soupçon plus haut et plat au niveau de la bande de roulement. Il a été conçu pour compléter le Katana, bien que ce dernier ait prouvé son efficacité sur environ 90% des pistes. L’Adhéris 2 devrait marquer sa différence par une capacité de réaction supérieure dès que le terrain subit de la dégradation. Le staff Medial annonce ce pneu comme un poil moins performant que le Katana sur la poussière fine, mais plus apte à motricer et plus confortable sur les sauts et dans les ornières disposées en appui. Il pourra donc volontiers venir se substituer à l’ancien Adhéris, à l’Easy et enfin au Véga, pour vous donner un ordre d’idée quant à son potentiel.

Medial Pro

Medial Pro présentait également une nouvelle évolution de son Adhéris, baptisée Adhéris 2. Ce nouveau pneu devrait motricer beaucoup plus fort que son prédécesseur et se montrer un poil plus haut et plat au niveau de la bande de roulement

Medial Pro

Medial Pro présentait un nouveau packaging pour sa gamme de pneus TT. L’identification des gommes change également, et abandonne le principe de la couleur pour des noms plus évocateurs. On compte désormais trois duretés de gomme qui vont de la souple baptisée "Snow", "Rainbow" et "Sun".

Du côté de la concurrence, il faudra signaler le retour de la marque SLD qui vient de concevoir un nouveau pneu prénommé le "Killer". Ce pneu à large bande de roulement, et parfaitement plat de surcroît, se compose d’une multitude de mini picots à section carrée qui font penser à un Joly. Il est également parsemé de lamelles rectangulaires veillant au maintient latéral. A suivre dans tous les cas.

Pneus SLD

La firme SLD nous a présenté ce nouveau pneu baptisé le "Killer". Un profil composé de mini picots carrés et rectangulaires qui s’annonce comme un pneu de glisse

Chez l’importateur de la marque Thunder Tiger, Model Racing Car, Jean-Luc Cravanzola s’est déplacé pour épauler ses pilotes et veiller au respect du nouveau cahier des charges défini pour faire évoluer les EB4 S3. Les autos officielles de Jean-Marc Lacheze, Sébastien Mutel et de Bastien Ferrato (Marc Doucet étant absent) recevaient donc pour l’heure une nouvelle plaque support de triangulation inférieure à l’arrière, en quatre millimètres d’épaisseur. Celle-ci visait à accroître l’angle d’anti-cabrage pour faciliter les passages dans les zones adhérentes et trouées, en prévision là encore du prochain tracé à venir qui sera celui de Ripoll en Espagne. On remarquera que des rondelles avaient été mise en place de chaque côté sous la cale en question, de manière à porter l’angle à la valeur très respectable de six degrés ! Au niveau du train avant également, les EB4 S3 enregistraient des modifications, à l’instar de la nouvelle épure attribuée au save servo et à son renvoi d’angle. On constate que la barre de liaison présente autrefois dans la configuration d’origine de l’auto, a refait son apparition à bord. Cela dit, celle-ci est totalement modifiée, puisqu’elle a notamment été raccourcie pour occasionner un certain strabisme convergent prononcé du save servo et du renvoi concerné. L’objectif a visé ici la réduction de l’effet Ackerman, avec dans le même temps des biellettes de direction qui ont été rallongées. Concrètement, il s’en ressent sur le terrain une voiture qui rentre beaucoup plus aisément en courbe et dont les variations d’ordre géométriques ne varient plus d’un pouce à l’enfoncement des suspensions. En d’autres termes, l’EB4 S3 ne prend ainsi plus de pincement ni d’ouverture lorsque ses suspensions s’activent.

L’importateur MRC a également levé le voile sur deux nouveau servos de la gamme Hitec dont il assure la distribution. Il s’agit de modèle analogiques haut de gamme se conformant à deux nouvelles appellations. Tout d’abord, le HS 965 MG, qui vient remplacer dans la hiérarchie de la gamme l’ancien 925. Il s’agit d’un boîtier capable de fournir 10 kilos de couple pour une vitesse de déplacement de 0,10 secondes pour effectuer un angle de 60 degrés. En second lieu, nous trouvons le HS 985 MG qui se substitue au précédent 945, et qui délivre quant à lui un couple encore plus bestial donné pour 12,5 kilos, et dont la vitesse un peu moins rapide s’établit quand même à 0,12 secondes sur 60 degrés. Plusieurs éléments sont d’ores et déjà à créditer en faveur de ces deux boîtiers, dont la conception reprend des transistors Mos Fet. Il s’agit de la présence de moteur induit en cloche qui entrent dans leur composition, puis de fils torsadés de grosse section. Enfin, leurs connecteurs sont plaqués or. MRC avait également amené dans ses valises la toute dernière formulation de son nouveau carburant Technofuel, testée depuis déjà un certain temps par ses pilotes sur une grande diversité de moteurs. La nouvelle mixture mise en avant pour une utilisation tout terrain profite d’un changement au niveau de l’huile et de l’apparition d’additifs anti-friction et anti-échauffement. Le Technofuel "New" est disponible en 25% de nitrométhane, conditionné en bidons de respectivement 1, 2 et 5 litres, puis en 35% exclusivement en bidon de 2 litres.

Hitec HS-965 MG

Voici le dernier servo Hitec HS 965 MG. Il est donné pour 10 kilos de couple et une vitesse hyper rapide de 0,10 secondes sur 60 degrés.

Hitec HS-985 MG

Encore un nouveau servo Hitec avec cette fois le HS 985 MG. Le couple grimpe ici jusqu’à 12,5 kilos pour une vitesse de 0,12 secondes sur 60 degrés.

Technofuel

MRC a dévoilé une nouvelle formulation de son carburant Technofuel agrémentée d’additifs anti-chauffe et anti-friction et d’une nouvelle huile. Une version 35% fait son apparition pour le TT.

Chez T2M, le staff officiel a débarqué dans ses valises en compagnie de nouveaux paliers en ergal anodisé qui s’adressent à l’X1 CR Pro. Leur conception en deux parties permet désormais de réaliser des interventions rapides en course, lorsqu’il s’agit d’extraire le différentiel central de sa structure. Le fabricant Hong Nor a également planché sur la transmission et propose à cet effet une couronne dont le nombre de dents a été ramené à 46 dents, afin de donner un surcroît de vigueur aux accélérations. Enfin des axes en acier traité au molybdène font leur entrée en scène pour remplacer les archaïques modèles dotés de circlips. Leurs fermetures s’effectuent ici par écrous nylstops plus fiables. Sur les autos, Jérôme Sartel avait procédé à l’enlèvement du renfort de cellule à l’arrière. Une mesure visant à autoriser une plus grande flexibilité du châssis afin que la suspension fasse mieux son travail pour pouvoir réaccélérer plus tôt dans les courbes affectées d’un relief meurtri. La direction a également fait l’objet d’un soin tout particulier dans la mesure où de légères retouches au cutter seront visibles sur les autos confiées aux Top drivers, au niveau des bras inférieurs. Une mesure destinées à favoriser l’accès aux porte fusées jusqu’à leurs butées mécaniques.

X1 CR Pro

L’ X1 CR Pro de Jérôme Sartel progresse encore d’un ton dans la hiérarchie des TT de pointe. Il sera l’auteur du septième temps à l’issue des qualifications.

X1 CR Pro

On notera que le pilote Nordiste Jérôme Sartel à procédé à la suppression du renfort de cellule arrière sur son X1 CR Pro. Une mesure qui permet au châssis de mieux travailler dans les trous et d’assainir quelques peu la conduite.

X1 CR Pro

Voici un aperçu des dernières options en date qui s’adressent à l’X1 CR Pro. On distingue des paliers centraux en aluminium anodisé et en deux parties, ainsi qu’une couronne centrale désormais disponible en 46 dents.

X1 CR Pro

Jérôme Sartel adoptera les deniers ressorts rouges les plus souples au niveau de l’essieu arrière. Relevez aussi la grosse barre anti-roulis de 3 mm faite maison, ainsi que la présence d’une cale de pincement maxi de 3,5 degrés.

X1 CR Pro

L’X1 CR pro peut à présent recevoir ses axes en acier traités qui sont totalement dépourvus de circlips. Ces derniers sont avantageusement remplacés ici par des écrous nylstops pour réaliser la fermeture.

X1 CR Pro

L’autre X1 CR Pro officiel de Mickaël Villa utilisera les ressorts jaunes de dureté intermédiaire au niveau du train avant. Un dispositif qui permet de mieux amortir les retombées des tremplins de saut.

X1 CR Pro

Les fusées en ergal se distinguent à la direction de tous les X1 CR Pro engagés dans le championnat Elite. Notez les cardans homocinétiques, qui sont plutôt des versions conservatrices en acier et qui ne satisfont pas à la mode du CVD.

X1 CR Pro

Bien qu’ils soient d’origine fort bien conçus, avec un petit décrochement spécifique qui permet de bien dégager les porte fusées jusqu’à la butée, les bras inférieurs des X1 CR Pro des pilotes officiels s’avèrent quand même légèrement retouchés au cutter pour autoriser un braquage au maximum de l’autorisé.

Sinon, sur les Pirates RS3, nous verrons débarquer à bord des autos un renfort en aluminium poli entre la platine radio et la plaque de liaison du save servo, qui rigidifie au mieux la façade frontale du châssis.

Pirate RS3 / Hyper 8

Une superbe deuxième place pour le Pirate RS3 de Jérôme Aigoin délibérément le plus rapide du plateau Elite. Petit à petit, l’auto et la mise au point affûtée du jeune Marseillais de souche, ont permis de se rapprocher des leaders jusqu’à venir désormais venir jouer les premiers rôles !

Pirate RS3 / Hyper 8

Le Pirate RS3 bénéficie pour l’instant de très peu d’options. Ses performances n’en sont ainsi que plus méritoires. En tous les cas, Jérôme Aigoin signera ses meilleures performances du jour en compagnie de pneus Ellegi et de la dernière version Evo 2 du moteur Picco P- 21.

Pirate RS3 / Hyper 8

Le Pirate RS3 dispose d’origine d’un excellent filtre à air de forme ovale, qui reste utilisé en majorité à 95% par les pilotes disposant de cette auto, attestant par là même de son efficacité.

Pirate RS3 / Hyper 8

Parmi les astuces que l’on relève le plus au niveau du filtre à air à bord du nouveau Pirate RS3, il faut noter l’ajout d’une biellette verticale qui vient prendre son ancrage directement au sein du support afin d’éviter tout démantèlement possible lorsque la voiture se retrouve chahutée sur le toit.

Pirate RS3 / Hyper 8

Voici les étriers de fusées du Pirate RS3 comme vous ne les avez encore jamais vus. On voit bien à quel point l’objectif de vouloir protéger à tout prix l’articulation des cardans à l’avant, a été atteint par le constructeur de cette machine (Ho Bao).

Pirate RS3 / Hyper 8

Jérôme Aigoin roule avec des porte fusées avant en ergal qui reçoivent un allègement par fraisages non débouchant interposés. Notez l’entaille pratiquée d’origine sur les chapes, qui permet de dégager le rayon de braquage maxi sans que les jantes ne viennent frotter contre celles-ci. Voilà à coup sûr ce que l’on appelle de la conception rigoureuse !

Pirate RS3 / Hyper 8

L’installation radio du Pirate RS3 le plus rapide comporte les servos numériques les plus puissants de la gamme Futaba, qui ne sont autres que les fameux S9351. Soit 13 kilos de couple pour un temps de réaction des plus rapide également entre les ordres donnés depuis l’émetteur et leur retranscription concrète en action.

Pirate RS3 / Hyper 8

Le support amortisseurs avant du Pirate RS3 comporte deux rangées d’ancrages superposées. Jérôme Aigoin utilise l’avant dernier trou des points du haut, qui limite déjà pas mal la prise de roulis tout en offrant une garde au sol moyenne de nature à limiter les transferts de masses à l’accélération.

Pirate RS3 / Hyper 8

La triangulation inférieure du Pirate RS3 s’annonce vraiment redoutable comme on peut le constater en jetant un petit coup d’oeil par en dessous. Il faut souligner le travail remarquable qui a été accompli de série pour libérer le passage du porte fusée à la direction.

Pirate RS3 / Hyper 8

Jérôme Aigoin fait appel en option, à ce renfort en aluminium poli qui vient trouver ancrage de part et d’autre de la plaque de save servo et de la platine radio.

Chez X-Ray, c’est plutôt le statu quo qui est observé, grâce à des voitures au caractère très abouti, il faut bien l’admettre. Soulignons simplement aujourd’hui chez RB l’accession dans le Top Ten du jour en 4x4, du tout dernier C6, avec Mehdy Annaby à ses commandes. Chez Kyosho, nous pourrons apercevoir une enveloppe de filtre à air remaniée dont le but avoué est d’assurer une meilleure stabilité de la cartouche en mousse de filtration.

Xray XB8 TQ

L’XB8 TQ de Michel Farina fait partie des châssis ayant obtenus leur sélection pour le prochain championnat d’Europe qui se déroulera en Espagne. Il se classe quatrième de l’épreuve d’aujourd’hui.

RB C5 BB

Michel Farina fait partie des pilotes qui préfèrent recourir aux services du RB C5 BB. IL n’utilise pas le dernier coude boomerang, mais un modèle plus classique à la courbure plus en équerre.

Futaba S9350

Michel Farina conserve la platine radio en carbone de la première version de l’XB8. Celle-ci est équipée de servos Futaba S9350. Des servos largement utilisés par les Top Drivers du championnat Elite, toutes marques de châssis confondus.

Chez Radiosistemi, une politique d’attente est adoptée sur les Crono RS3, qui demeurent seulement parés des nouveaux ressorts multi rebond de coloris divers. A noter sur ces autos, quelques dispositions qui sont le fruit de la réflexion de certains pilotes, et qui ont conduit ces derniers à installer des cardans centraux Hudy dérivés de l’XB8 ainsi qu’une barre anti-roulis dont le diamètre se situe selon les cas entre 2 et 2,5 mm sur l’essieu arrière, pour gagner en stabilité et en direction.

Crono RS3

Le Crono de Samuel Constantin défend les couleurs du fabricant Italien Radiosistemi sur les épreuves nationales.

Crono RS3

Sur le train avant du Crono RS3 de l’importateur Français Samuel Constantin, il faudra relever la position la plus inclinée choisie de part et d’autre du support amortisseurs pour mieux engager en virage, ainsi que le recours à une grosse barre anti-roulis de 2,8 mm.

Crono RS3

Aperçu à bord de certains Crono RS3 en course, cette barre anti-roulis extra fine de 2,3 millimètres de section que les pilotes adoptent pour calmer les dérobades de l’essieu arrière sur les pistes rapides comme celle du jour.

Crono RS3

Voici quatre nouvelles variétés de ressorts en circulation, conçues et fabriquées dans les Italiens de Carrare de la firme Radiosistemi.

Crono RS3

Certains pilotes de Crono RS3 optent pour le montage de cardans CVD Hudy au niveau de la transmission centrale.

Crono RS3

Ressorts rouges souples et inclinaison maxi entreront dans la configuration des Crono les plus rapides des paddocks.

Derniers fournisseurs à ne pas être en reste également, les optionneurs comme Fioroni qui par le biais de leur distributeur Medial Pro nous proposent un châssis traité et allégé à outrance par le biais des allègement dont le concepteur de Pavie est désormais coutumiers. Toujours chez Fioroni, nous repèrerons un support comme toujours très imposant et doté de deux rangées d’ancrages superposés, qui s’adresse cette fois au MP777 SP2.

Les motoristes comme Rossi seront aussi sous les feux de la rampe. Trois moteurs viennent compléter la gamme du distributeur, avec pour commencer une version Speed 5 T qui comme son nom l’indique est un moteur pourvu de cinq transferts qui se présente comme un carter à prix abordable pour se lancer dans la catégorie TT. L’importateur de la marque a également levé le voile sur une version 5 transferts baptisée X 5, destinée à motoriser cette fois les voitures de piste 1/10e 200 mm. Mais la véritable nouveauté sera incontestablement le moteur Cobra revendiquant son appartenance à la gamme Axe. Fortement inspiré par le moteur dont disposait déjà depuis l’an passé le pilote Espagnol Robert Battle, le Cobra dispose d’une chemise à six transferts et d’un relookage total de ses organes.

Cette avant dernière rencontre du championnat 2006 marquera encore la venue de nouvelles séries de pièces spéciales en aluminium conçues par l’Américain King Headz pour le Mugen MBX5, ainsi qu’un outillage de dernière minute apparu chez JP Racing. Jean-Paul Calendreau s’est attelé à concevoir divers ustensiles de très haute précision qui permettent de démonter n’importe quel moteur thermique sans risquer d’abîmer quoique ce soit. On trouve notamment un extracteur de chemise qui évite de recourir au traditionnel collier en rilsan, lorsque celle-ci se fait récalcitrante dans son cylindre. Dans tous les cas : que du beau !

Les qualifications:

En 4x2, comme on l’aurait deviné, on retrouve tous les habitués des places d’honneur aux avant postes dès la première manche qualificative. En tête du cortège, le traction proto du Savoyard Sébastien Philippe, qui sera le plus apte à pouvoir se rapprocher de la barre fatidique des 8 tours sans y parvenir néanmoins, en 7 tours couverts en 5.11.00. Il devance ainsi de sept dixièmes l’EB4 S3 du Nivernais et ex champion de France qui plus est, Stéphane Marion, qui réalise pour sa part un 7 tours en 5.11.07. Donc des écarts particulièrement serrés comme on peut le voir. Le Twist de Frederic Mathieu suit ces deux protagonistes à la trace en 7 tours 5.13.46. Il est lui même talonné par le Mad RM2 des productions Devise and Co de Kevin Olivier, en 7 tours 15.66. Parmi les revenants sur la défensive, soulignons d’emblée les réelles velléités dont le Twist du pilote Parisien François Nironi semble vouloir faire preuve. Ce dernier se situe en 7 tours 5.17.11 juste devant celui de son compagnon d’écurie Eric De Castro, qui pointe quant à lui à une seconde de retard. Un peu plus loin, nous trouvons l’X1 CR Pro Proto développé par le Niçois Florian Chauve, qui se voit quand même infligé près d’une dizaine de secondes par le pole man provisoire. Signalons à toutes fins utiles que cette première série va s’avérer la plus lente, bien que vingt pilotes soient parvenus à boucler les sept tours au cours des cinq minutes réglementaires.
Dans la deuxième manche, c’est au tour d’un pilote bien connu de la catégorie de marquer son retour d’une forme olympique, en la personne d’Eric Bellati. Ce dernier va surprendre tout le monde là où on ne l’attendait pas, et s’accapare ainsi le scratch en 7 tours 5.09.47. Cela dit, il faut remarquer que tous les temps se sont d’une manière générale améliorés. Le Twist de Frederic Mathieu en a profité pour se rapprocher en 7 tours 5.10.66, en compagnie de l’autre Twist de Christophe Dupuis, victorieux le mois dernier à Reding. De son côté, Stéphane Marion consolide une quatrième place en réalisant des chronos au temps au tour qui s’inscrivent tout à fait dans le sillage des leaders. L’une des plus belles remontées aux avant postes est effectuée par Eric De Castro qui se place en cinquième position, puis par Sébastien Philippot, Régis Fouret et le Clermontois Stéphane Lavigne, qui se casent tous trois dans le Top Ten de cette série. Une remarque toutefois : les écarts entre le pole man et le tenant de la dixième position se sont encore accentués avec environ quinze secondes de battement. La troisième manche sera finalement la plus rapide. Au cours de celle-ci, l’infatigable Frederic Mathieu continue sur sa lancée et parvient encore à améliorer le meilleur temps de référence en 7 tours 5.06.45, soit sept secondes de grappillées sur son premier round. Dix neuf pilotes vont réussir à s’accaparer les sept tours. Dans ce dernier round, Eric Bellati fait une nouvelle fois parler de lui en réussissant à écarter son rival Parisien François Nironi de la deuxième place provisoire, avec un temps de référence réalisé en 7 tours 5.09.64 contre 7 tours 5.10.51 pour le dernier cité. Dans la foulée, Sébastien Philippe profite des quelques gouttes de pluie qui viennent renforcer la motricité de son traction pour faire la pige à Stéphane Marion, en lui raflant au passage une bonne seconde pleine. Les retardataires qui ont pris le train en marche refont à l’occasion surface avec par exemple Yann Geffroy qui s’immisce à la sixième place.

Au classement définitif, Frederic Mathieu hérite finalement de la première ligne à égalité aux points avec Eric Bellati, qui prend donc par le fait la seconde position. Sébastien Philippe prends ensuite l’ascendant sur l’EB4 de Stéphane Marion, qu’il devance de deux points, alors que François Nironi occupe la cinquième position sur la grille devant Eric De Castro. Les sélectionnés en demie directe compteront aussi parmi eux une grande pluralité de châssis, puisque Kevin Olivier et Sébastien Philippot ont réussi à placer leurs Mad RM2 respectifs en septième et neuvième positions, puis Régis Fouret son proto à la treizième place.

En 4x4, la marque Mugen va mettre la main mise sur la première manche. Le champion du Monde Guillaume Vray se montre d’entrée de jeu le plus rapide en neuf tours 5.28.50, et devance l’un de ses plus farouches adversaires qui n’est autre que Jérôme Aigoin, qui pointe quant à lui en neuf tours 5.36.74, puis l’XB8 TQ de l’Alésien Michel Farina, qui s’instaure comme le premier d’une longue série de pilotes classés en huit tours, en huit tours 5.08.96 précisément. En tant que postulants au titre de fin d’année, Renaud Savoya réussit pour sa part à tenir en respect pour deux secondes de bonus seulement le Kyosho MP777 SP2 piloté par le très régulier Julien Lattanzio, qui se situe en huit tours 5.11.27, et qui se trouve lui-même suivi par le Storm CL-1 Pro du vice champion d’Europe en titre Nicolas Rodriguez. Un peu plus loin mais quand même à plus de dix secondes du meilleur temps, on retrouve l’XB8 TQ de Yannick Aigoin, qui se dispute la septième place dans un mouchoir de poche avec l’X1 CR Pro de Jérôme Sartel. Arnaud Matohanza, ex transfuge du CFB, matérialise à l’occasion de cette première sortie son intrusion au sein du Top Ten de ce round dit d’observation.

Lors de la seconde manche, comme tout à l’heure en 4x2, les temps au tour se mettent à tomber les uns après les autres. La suprématie des Mugen MBX5 continue cependant de s’exercer, avec toujours Guillaume Vray visiblement d’une aisance rarissime, qui va faire cavalier seul au poste des neuf tours. Le Parisien s’éloigne quand même de son scratch de tout à l’heure en neuf tours 5.36.36, à environ six sept seconde du Pirate RS3 de Jérôme Aigoin, puis encore une de mieux sur le MBX5 de Renaud Savoya. Parmi les figurants succéptibles de venir par la suite jouer les premiers rôles, signalons la belle pugnacité dont font preuve les autos de Nicolas Rodriguez et surtout celle de Jérémy Colle. Un nom jusqu’à présent peu habitué à rivaliser d’aussi près avec les ténors de cette catégorie. A noter aussi la belle bagarre que se livrent Erwann Legros et Jérôme Ezazian en arrière plan pour la sixième place. Cette série permettra en annexe de mettre en valeur quelques unes des étoiles montantes du star système, tel Mehdy Annaby, qui supplante dans ce round l’X1 CR Pro du Nordiste Jérôme Sartel de trois dixièmes de seconde. Même remarque concernant Sébastien Cayrol, ex champion du 4x2, puis Loïc Alvarez, qui obtiennent tous deux leur billet d’accès provisoire pour les demies. A ce stade des qualifs, la pôle position est pour ainsi dire acquise. Mais Guillaume Vray bien décidé à ne pas en rester là, réédite ses précédents exploits et s’empare pour la troisième fois consécutive du scratch en neuf tours 5.36.50.Yannick Aigoin signe de son côté sa meilleure manche et en profite pour se rapprocher en réalisant le huit tours le plus véloce du plateau en huit tours 5.03.83. Cette ultime série sera également la plus favorable à l’X1 CR Pro de Jérôme Sartel qui se glisse en troisième position, puis à Sébastien Léonard, qui resurgit à la onzième place. Au final, Guillaume Vray obtient donc sans surprise la première ligne avec quatre points d’avance sur le Pirate RS3 de Jérôme Aigoin, et sept sur l’autre MBX5 de Renaud Savoya. Nous trouvons ensuite à égalité les deux XB8 TQ respectifs de Michel Farina et de Yannick Aigoin à 141 points, qui ont plutôt pas mal résisté face au Storm CL-1 Pro de Nicolas Rodriguez puis à Jérôme Sartel. Mehdy Annaby et Erwann Legros ferment la marche des dix premiers temps du classement.

Podium 4x2 - Championnat de France Elite 1/8 Buggy

Podium 4x2 :

La victoire revient à Frederic Mathieu devant Eric Bellati et Sébastien Philippe

Podium 4x4 - Championnat de France Elite 1/8 Buggy

Podium 4x4 :

Guillaume Vray arrache sa première victoire la saison devant Jérôme Aigoin et Renaud Savoya

Championnat de France Elite 1/8 Buggy
Championnat de France Elite 1/8 Buggy
Championnat de France Elite 1/8 Buggy
Championnat de France Elite 1/8 Buggy
Championnat de France Elite 1/8 Buggy
Championnat de France Elite 1/8 Buggy
Ko Propo
Championnat de France Elite 1/8 Buggy
Championnat de France Elite 1/8 Buggy
Championnat de France Elite 1/8 Buggy
Championnat de France Elite 1/8 Buggy
Championnat de France Elite 1/8 Buggy
Championnat de France Elite 1/8 Buggy
Xray XB8 TQ
Xray XB8 TQ
Championnat de France Elite 1/8 Buggy
Championnat de France Elite 1/8 Buggy
Championnat de France Elite 1/8 Buggy
Championnat de France Elite 1/8 Buggy
Axe Cobra
BBF Tactyl
Championnat de France Elite 1/8 Buggy
Championnat de France Elite 1/8 Buggy
Championnat de France Elite 1/8 Buggy
Championnat de France Elite 1/8 Buggy
Championnat de France Elite 1/8 Buggy
Championnat de France Elite 1/8 Buggy
Championnat de France Elite 1/8 Buggy
Championnat de France Elite 1/8 Buggy
Kyosho MP777
Kyosho MP777
Mugen MBX5
Mugen MBX5
Championnat de France Elite 1/8 Buggy
Championnat de France Elite 1/8 Buggy
Mad Racing
Mad Racing
Mad Racing
Mad Racing
Championnat de France Elite 1/8 Buggy
Championnat de France Elite 1/8 Buggy
Championnat de France Elite 1/8 Buggy
Championnat de France Elite 1/8 Buggy
Championnat de France Elite 1/8 Buggy
Championnat de France Elite 1/8 Buggy
Championnat de France Elite 1/8 Buggy
Championnat de France Elite 1/8 Buggy
RB Engine
RB Engine
Sirio
Sirio
Championnat de France Elite 1/8 Buggy
Championnat de France Elite 1/8 Buggy
Championnat de France Elite 1/8 Buggy
Championnat de France Elite 1/8 Buggy
Championnat de France Elite 1/8 Buggy
JP Racing
JP Racing
Championnat de France Elite 1/8 Buggy
Championnat de France Elite 1/8 Buggy
Championnat de France Elite 1/8 Buggy
Championnat de France Elite 1/8 Buggy
Championnat de France Elite 1/8 Buggy
Championnat de France Elite 1/8 Buggy
Championnat de France Elite 1/8 Buggy
Championnat de France Elite 1/8 Buggy
Championnat de France Elite 1/8 Buggy
Championnat de France Elite 1/8 Buggy
Championnat de France Elite 1/8 Buggy
Championnat de France Elite 1/8 Buggy
Championnat de France Elite 1/8 Buggy
Championnat de France Elite 1/8 Buggy
Championnat de France Elite 1/8 Buggy
Championnat de France Elite 1/8 Buggy
Championnat de France Elite 1/8 Buggy
Championnat de France Elite 1/8 Buggy
Championnat de France A "Elite" - Viglain - Catégorie 4x2:
Rang Pilote Châssis Moteur Sponsors
1 Frédéric Mathieu Twist Picco P7-R DLD Racing, Meccamo
2 Eric Bellati Mad RM2 STS Hitec, JCA, Medial Pro
3 Sébastien Philippe Traction Proto JP Racing B5 Babby Toys, Titanium Cup
4 Stéphane Marion Thunder Tiger EB4 S3 OS V-Spec Medial Pro, MRC, Meccamo, Sud ouest modélisme, Mad Racing
5 François Nironi Twist Picco P7-R Aubry Modélisme, Team Hobby, Scars,Team Model Provins
6 Eric De Castro Twist JCA RB S7 World 3X JCA, RB Products, Medial Pro, Pro Racing, Hitec, MRC
7 Kevin Olivier Mad RM2 RB S7 World Mad racing, Universal Hobbies, Papa
8 Emmanuel Dupuis Twist JCA Ninja JCA, Aubry Modélisme, RB, Wartelle modélisme, Medial Pro
9 Sébastien Philippot Mad RM2 RB S7 World Mad racing, Abeille club
10 Stéphane Lavigne Storm CL-1 GS-21 Racing cars 63, Medial Pro, Climelec, Starter Modélisme
 
Championnat de France A "Elite" - Viglain - Catégorie 4x4:
Rang Pilote Châssis Moteur Sponsors
1 Guillaume Vray Mugen MBX5 Prospec RB C5 BB DJTS, Mugen, RB, GRP, Fioroni, Universal Hobbies, GVP, Avio et Tiger, Akka technologie
2 Jérôme Aigoin Hobao Hyper 8 (Pirate RS3) Picco P7-R Evo 2 T2M, Picco, Meccamo, Ellegi, Hudy, Promodel, Avio et Tiger
3 Renaud Savoya Mugen MBX5 Prospec Ninja DJTS, Mugen, Avio et Tiger, Medial Pro, Pro Racing RC, Top Options
4 Michel Farina Xray XB8 TQ RB C5 BB Farina Modélisme, RB, Pro-Line, X-Ray, Avio et Tiger
5 Yannick Aigoin Xray XB8 TQ RB S7 World 3X RB Products, GRP, Ko Propo, Hudy
6 Nicolas Rodriguez GS Storm CL-1 Pro JP Racing B5 Winners modélisme, Medial Pro, GS, Fioroni, GRP, JP Racing, Meccamo, SV Paint
7 Jérôme Sartel Hong Nor X1 CR Pro JP Racing B5 T2M, JP Racing, Medial Pro, Avio et Tiger, Meccamo, Hobby Home, Winners
8 Julien Lattanzio Kyosho MP777 SP2 JP Racing B5 FDL, Kyosho, JP Racing, Ultimate Racing, RB
9 Mehdy Annaby Mugen MBX5 Prospec RB C6 DJTS, RB Products, Medial Pro, Modelisme Compiègne, Team Picardie Modelisme, Abeille Club, Dyna Paint
10 Erwan Legros Xray XB8 TQ Mega ZX 21 X-Ray, RB Products, Winners Modélisme, GRP


 

Warning: include(../includes/right.php): failed to open stream: No such file or directory in /home/httpd/vhosts/rcinfos.com/httpdocs/2006/2006_06_28_chpt_fr_buggy_a_m4_viglain.php on line 1377

Warning: include(../includes/right.php): failed to open stream: No such file or directory in /home/httpd/vhosts/rcinfos.com/httpdocs/2006/2006_06_28_chpt_fr_buggy_a_m4_viglain.php on line 1377

Warning: include(): Failed opening '../includes/right.php' for inclusion (include_path='.:/usr/share/pear:/usr/share/php') in /home/httpd/vhosts/rcinfos.com/httpdocs/2006/2006_06_28_chpt_fr_buggy_a_m4_viglain.php on line 1377

Warning: include(../includes/bottom.php): failed to open stream: No such file or directory in /home/httpd/vhosts/rcinfos.com/httpdocs/2006/2006_06_28_chpt_fr_buggy_a_m4_viglain.php on line 1379

Warning: include(../includes/bottom.php): failed to open stream: No such file or directory in /home/httpd/vhosts/rcinfos.com/httpdocs/2006/2006_06_28_chpt_fr_buggy_a_m4_viglain.php on line 1379

Warning: include(): Failed opening '../includes/bottom.php' for inclusion (include_path='.:/usr/share/pear:/usr/share/php') in /home/httpd/vhosts/rcinfos.com/httpdocs/2006/2006_06_28_chpt_fr_buggy_a_m4_viglain.php on line 1379