Worlds 1/10 TC 2006 at Collegno - #4
Kyosho Stallion - Tony Rheinard

(reportage et photos: Lionel Troyon / Copyrights © rcinfos - adaptaweb)

Note: toutes les photos peuvent être agrandies par un simple clic.

Tony Rheinard:

Dans notre esprit, Tony ne faisait que "suivre" son frère Marc, champion du monde en titre jusqu'à ce week-end, au niveau du choix du matériel. En effet, un préjugé certainement idiot de notre part était que les deux frères soient indisociables au niveau de leur carrière.

Peut-être en était-il ainsi par le passé, mais Tony, l'ainé, a démontré ces derniers mois qu'il disposait lui aussi d'excellentes qualités au niveau du pilotage, qu'il a d'ailleur sur faire évoluer vers le haut, en remportant le titre de champion d'allemagne.

Le voici maintenant sur un autre châssis que son frère, au sein d'une équipe d'une marque non moins prestigieuse que celle de Marc, à savoir Kyosho. Il rejoint ainsi Mark Pavidis, Josh Cyrul et Shinozuke Adashi (entres autres), sous la cape de Masaaki Hirosaka présent à Collegno pour épauler les pilotes Kyosho lors de ces worlds.

Kyosho Stallion:

Le prototype Kyosho Stallion évolue, la répartition des masses, qui était passée de moteur central ce hivers à moteur arrière ce printemps, a été un peu ravancé et se situe maintenant à mi-chemin. Les cellules moteurs ont été modifiées, de même que les platines dont les longueurs ont dû être revues en conséquence. Par ailleur, la platine arrière en carbone a disparue au profit d'une en aluminium, ceci afin de prendre part au refroidissement du moteur.

Evidemment, on entend déjà les défiscients au niveau de l'intellect s'écrier "ils ont copié Tamiya", comme nous l'avons entendu à la sortie de la Xray T2 etc etc. En réalité, de multiples répartitions des masses ont été testées, de même que diverses transmissions, et ce chez tous les fabricants. Si à l'heure actuelle, les châssis sont aussi proches les uns des autres au niveau de l'implantation, ce n'est pas par manque d'imagination, mais parce que tous arrivent à la même conclusion et optent pour la répartition la plus homogène. D'ailleurs, ceux qui ont trop d'imagination dessinent des châssis qui ne marchent que moyennement, voir pas du tout !

Pour en revenir à la Stallion, nous soupçonnons Masaaki Hirosaka d'être plus impliqué qu'il ne semble dans ce châssis. En effet, nous imaginons mal qu'un tel talent ne soit employé qu'à aider les pilotes Kyosho lors des courses.

Kyosho Stallion - World Championship 2006

Le train avant de la Kyosho de Toni Rheinard.

Notez l'implantation de la direction, les bras (qui semblent calés par un O-ring coté cellule ?) et le petit tendeur de courroie, comme on en voit de plus en plus sur les châssis actuels.

Kyosho Stallion - World Championship 2006

L'implantation du moteur a été modifiée par rapport au versions apperçue en début d'année.

Ne vous méprennez pas sur les O-rings présents sur les vis de moteur. Ceux-ci ne sont qu'une astuce permettant de ne pas perdre les vis lorsque le moteur est démonté.

Kyosho Stallion - World Championship 2006

La cellule arrière de la Kyosho de Tony.

Le moteur a encore une fois changé de position. Il était central cet hivers, arrière ce printemps, le voici maintenant entre les deux. Notez la position du récepteur et le ventilateur sur le variateur Novak.

Kyosho Stallion - World Championship 2006

Le train arrière vu de derrière. Les supports d'axes de triangles disposent d'excentriques de réglage (pincement in-board). Les cardans disposent de blades.

Notez ici un réglage de hauteur de différentiel, les excentriques de tension de courroie pouvant se monter avec le différentiel en bas, ou en haut.

Kyosho Stallion - World Championship 2006

Autre vue du train avant.

Notez ici le petit set de condensateur "Speed Passion" (1'500'000uf).

Kyosho Stallion - World Championship 2006

La transmission centrale.

Notez sur cette photo la petite platine en aluminium, reliant la cellule arrière au support moteur, en lieu et place de la platine carbonne aux multiples réglages de flex que l'on trouvait à cet endroit lorsque le moteur était en position centrale, ou même arrière.

Kyosho Stallion - World Championship 2006

Vue générale de la Stallion de Tony Rheinard.

Superbe auto, ne trouvez-vous pas ?

La course de Tony Rheinard:

Le pilote allemand s'est qualifié à la trentième place, soit dernier en finale C. Il est contraint à l'abandon lors des deux manches de finale, et termine ainsi à la même place (30).

Il fera très certainement mieux à l'Euro, surtout que celui-ci se déroulera sur ses terres, en allemagne.

1/10 Touring World Championship 2006 - Collegno
1/10 Touring World Championship 2006 - Collegno
1/10 Touring World Championship 2006 - Collegno
1/10 Touring World Championship 2006 - Collegno
1/10 Touring World Championship 2006 - Collegno
1/10 Touring World Championship 2006 - Collegno
1/10 Touring World Championship 2006 - Collegno
1/10 Touring World Championship 2006 - Collegno
1/10 Touring World Championship 2006 - Collegno
1/10 Touring World Championship 2006 - Collegno
1/10 Touring World Championship 2006 - Collegno
1/10 Touring World Championship 2006 - Collegno
1/10 Touring World Championship 2006 - Collegno

Partenaires de RC Infos:

Retour en haut de page    |    Retour à la page précédente

Charte d'utilisation    |    Contact    |    RCi sur Twitter    |    RCi sur Facebook

Copyrights © :   AdaptaWeb  /  RC Infos    |    Dernière mise à jour:  Vendredi 09 octobre 2015