Worlds 1/10 TC 2006 at Collegno - #14
HotBodies Cyclone - Andy Moore

(reportage et photos: Lionel Troyon / Copyrights © rcinfos - adaptaweb)

Note: toutes les photos peuvent être agrandies par un simple clic.

Andy Moore:

Le pilote anglais n'a cessé de progresser ces dernieres années, et le voici depuis quelques mois au sommet de son art. Malgré des résultats un peu difficiles en championnat national, où il semble avoir connu quelque malchance, Andy semble toujours au rendez-vous lors des grandes occasions (Carpet World Cup, DHI Cup, TITC, Warm-Up, Reedy Race), et il le démontre encore une fois ici.

HotBodies Cyclone

La Cyclone de Andy Moore est une Hara Edition, en attendant peut-être d'avoir sa propre série ? Qui sait. Toujours est-il que Andy dispose évidemment des dernières évolutions du châssis connues.

HotBodies Cyclone - World Championship 2006

La carrosserie de Andy Moore, une Mazda 6 Protoform que tous les autres pilotes des finales A et B utilisent également, mis à part Masami Hirosaka qui utilise une Yokomo.

Pour ceux qui se demandent pouquoi Andy n'utilise pas les carrosseries MooreSpeed, sachez simplement qu'elles ne sont pas encore homologuées IFMAR.

HotBodies Cyclone - World Championship 2006

La HotBodies Cyclone Hara Edition de Andy Moore, un châssis maintenant éprouvé et qui se révèle à chaque sortie très efficace.

Amusant de constater une fois de plus, que c'est une fois de plus le pilote dont le nom n'est pas celui de l'édition qui l'emporte.

HotBodies Cyclone - World Championship 2006

Le train avant de la Cyclone du champion du monde, rien de spécial si ce n'est une vois de plus une entretoise pour éloigner l'amortisseur de son support et du bras.

HotBodies Cyclone - World Championship 2006

Détail sur la suspension avant de la Cyclone victorieuse.

La vis dans le trou non-utilisé du porte-fusée ne ressort pas en dessous, sous peine de toucher la chape, et ne peut donc pas être une butée qui viendrait appuyer sur le bras. Peut être est-elle là pour éviter une déformation du plastique en remplissant simplement le trou.

HotBodies Cyclone - World Championship 2006

Le train arrière de l'auto de Andy, et là aussi, des entretoises qui éloignent les amortisseurs du support et du bras.

C'est assez étonnant, d'éloigner les masses ainsi, peut-être y-a t'il ici un souci de souplesse à donner en augmentant le bras de levier sur le pivot.

HotBodies Cyclone - World Championship 2006

Détail sur la suspension arrière.

Rien de spécial à ce niveau, ci ce n'est peut être le réglage de l'empattement en position longue, et la seconde rotule de barre anti-rouli présente sur le bras, démontrant que Andy a sans doute testé ce réglage.

HotBodies Cyclone - World Championship 2006

La direction est confiée ici au dernier servo Ko Propo 2413 à boitier court.

Au niveau du renvois de direction, rien de nouveau apparemment.

HotBodies Cyclone - World Championship 2006

Le montage exemplaire de l'électronique sur la Cyclone d'Andy.

C'est propre et clair, rien à redire. Notez la présence d'un ventilateur propulsant l'air sur la tête du moteur. Celui-ci est alimenté par le récepteur, et non par l'accu ou le système Lipo de Much More.

HotBodies Cyclone - World Championship 2006

La transmission centrale et arrière de la HB Cyclone du champion du monde.

Notez l'utilisation du petit set de diodes Much More, le trou dans les chapes côté roue pour permettre de visser la rotule sans ôter la chape

La course de Andy Moore:

Andy Moore, a égalité de point avec Masami Hirosaka, obtient la pôle grâce à sa meilleure manche plus rapide de 5 centièmes.

Lors de la première manche de finale, Andy mènera la course avec une petite avance sur Hirosaka et Rheinard, lorsqu'Hirosaka touchera la Cyclone anglaise en tentant un intérieur quelque peu risqué. Andy s'en sort bien et remporte la manche, devant Rheinard et Hirosaka qui a perdu une place dans la manoeuvre. Lors de la seconde manche, Andy abandonne après une touchette avec Hirosaka, qui sera pénalisé par un Stop & Go. Dans la troisième, Andy prend en quelques secondes de course un avantage de 6 à 7 mètres sur Masami et Marc qui se gènent un peu. Puis Hirosaka se débarasse de l'allemand en accélérant et en remontant comme un diable sur Andy, qui fini par le laisser passer craignant un accrochage qui aurait pu lui être fatal quant à l'obtention de son titre. Andy remporte ainsi le titre mondial, en ayant été le plus rapide tant en qualification qu'en finale (pôle et meilleur temps au tour en finale) Du grand art, bravo !

1/10 Touring World Championship 2006 - Collegno
1/10 Touring World Championship 2006 - Collegno
1/10 Touring World Championship 2006 - Collegno
1/10 Touring World Championship 2006 - Collegno
1/10 Touring World Championship 2006 - Collegno
1/10 Touring World Championship 2006 - Collegno
1/10 Touring World Championship 2006 - Collegno
1/10 Touring World Championship 2006 - Collegno
1/10 Touring World Championship 2006 - Collegno
1/10 Touring World Championship 2006 - Collegno
1/10 Touring World Championship 2006 - Collegno
1/10 Touring World Championship 2006 - Collegno
1/10 Touring World Championship 2006 - Collegno

Partenaires de RC Infos:

Retour en haut de page    |    Retour à la page précédente

Charte d'utilisation    |    Contact    |    RCi sur Twitter    |    RCi sur Facebook

Copyrights © :   AdaptaWeb  /  RC Infos    |    Dernière mise à jour:  Vendredi 09 octobre 2015