Championnat de France 1/12 piste
manche 2 au Havre:

(Reportage: Olivier Beining / Copyrights © rcinfos - adaptaweb)

Note: toutes les photos peuvent être agrandies par un simple clic.

Un mois après la première manche qui s’est déroulée en Haute-Savoie, c'est en Seine Maritime, et plus précisément au Havre, que se sont retrouvés les différents protagonistes du championnat de France 1/12ème 2006/2007 le week-end du 16 et 17 décembre.

L’organisation: les courses se suivent et se ressemblent puisque le club organisateur HARC76 verra les portes de sa piste se fermer définitivement fin décembre comme à Bonneville. En effet, la ville du Havre a besoin de récupérer les locaux. Ç’est donc dans une ambiance morose que Denis Delalondre, président de l’HARC76, dirigera les opérations pour accueillir les pilotes et accompagnants venus des quatre coins de la France. Une organisation bien rodée permettra de passer un week-end avec un confort relatif, puisque petits déjeuners et déjeuners seront servis. Côté fédéral, Michel Vialla veillera au bon déroulement de la course. Aucun "stop and go" ne sera attribué et on peut dire que tous les pilotes auront fait l’effort de rouler proprement et sans anicroches. Pour revenir au club du Havre, celui-ci continuera à organiser des courses dans d’autres lieux ponctuels. En tout cas, bravo pour le parcours sans fautes ce week-end et bonne chance pour la suite !

La piste: les pistes du Havre et de Bonneville sont en tout point opposées : La piste du Havre est à coté de la Manche, celle de Bonneville est à coté des cols….blague à part, ce sont deux pistes totalement différentes. Les infrastructures de l’HARC76 sont installées à l’étage de l’ancien hall de préparation du fret du paquebot France. Le local doit sans doute être quatre ou cinq fois plus grand que le local Bonnevillois. Vous l’imaginez, le tracé lui-même est très grand et rapide. En effet, Un tour se bouclera en moins de 14s malgré un fort développé. D’autre part les pilotes devront s’habiller chaudement car pendant deux jours, ils devront mécaniser dans le froid du hall volumineux, qu’il est impossible de chauffer. Des stands spacieux accueilleront sans problèmes les pilotes et leurs mécanos. La piste aura été soigneusement préparée, puisque pour cette dernière course dans ces locaux, le club aura fait l’effort de coller la moquette au niveau des raccords évitant tout tressautement intempestif des autos. Cela dit, la piste sera bosselée, et plus particulièrement dans la ligne droite. Nous aurons droit à quelques saltos arrière de voitures en pleine charge après qu’elles aient été déventées ! Les setups seront difficiles à établir car absorber ces bosses à pleine vitesse n’est pas une chose facile en 1/12ème. Quelques accros devront être réparés avec du scotch, les chassis bas ayant tendance à percer la moquette. Le balisage non cassant associé à une bonne largeur de piste permettront d’avoir des manches fluides sans accrochages ni casses.

Piste du Havre - 1/12 On Road Racing RC Cars

Côté gauche de la piste vue du podium.

Piste du Havre - 1/12 On Road Racing RC Cars

Partie centrale de la piste du Havre.

Piste du Havre - 1/12 On Road Racing RC Cars

Partie droite de la piste du Havre.

Faisons un tour de piste ensemble : à la fin de la ligne droite (25-30 mètres) il fallait bien négocier un virage à gauche pris presque à pleine vitesse qui débouchait lui-même sur un virage à gauche avant un enchainement gauche/droite. Une petite ligne droite précédait un virage à 135° à droite. Un virage à gauche conditionnait ensuite une remontée suivie d’un virage à droite qui précède une chicane. Après celle-ci, il fallait ré accélérer en courbe pour replonger en réaccélérant afin d’atteindre une chicane qui conditionnait le début de la ligne droite. Ce tracé très agréable était tronqué car le développé initial est nettement plus grand.

Le samedi, le grip montera gentiment. Il n’atteindra jamais des sommets puisque les pilotes s’arrêteront pour 67% d’entre eux a du gris à l’arrière, pour d’autres à du blanc. Pour l’avant un peu plus de 50% opteront pour du purple tandis que le reste du plateau utilisera du black, du magenta voir même du pink. Le problème majeur rencontré sera sans doute le manque de traction. Deux raisons à cela : le grip, bien sûr insuffisant, et la puissance des moteurs utilisés.

La participation: vingt trois pilotes seulement feront le déplacement en Seine Maritime. Ce sont trois pilotes de moins qu’à Bonneville. La catégorie 1/12ème ne décolle pas malgré le plaisir de pilotage que procurent ces bolides. Pour preuve, la présence sur cette manche de Stéphane Bouche, vice champion d’Europe piste 1/8ème B 2006, qui nous avouera qu’il prend beaucoup de plaisir à piloter ces voitures. A noter le retour à la compétition de Loïck Etienne, après un arrêt de près d’une année pour raison professionnelle. Retour gagnant puisqu’il finira à la 5ème place. Le constat que l’on peut faire, c’est qu’il y a quinze pilotes qui ont couru les deux premières manches. On peut donc dire que ces quinze pilotes constituent le noyau dur de la discipline. Ç’est somme toute assez peu lorsque l’on sait que beaucoup de pilotes s’essayent à cette échelle en entrainement. Les craintes de disparition de cette discipline sont réelles car les lieux pouvant accueillir ces voitures deviennent rares (deux pistes ferment coup sur coup en deux mois) et la fréquentation n’est pas à la hauteur de l’événement. Ceci dit, l’ambiance est toujours aussi bonne dans les stands et cela se ressent sur la piste puisque qu’aucune pénalité ne sera donnée.

Le tour des stands: le fait le plus marquant, c'est la recrudescence de brushless dans les stands. La moitié des pilotes font dorénavant confiance à cette technologie. Depuis Bonneville, cinq pilotes ont franchi le pas. En effet, Mathias Rascol, Christophe Boulain, Simon Rubet, Jean-François Bechu et David Mangin ont mis de côté tour à collecteur et charbons. L’exception qui confirme la règle, c'est Loïck Etienne, qui démarrera le week-end équipé d’un ensemble brushless et qui l’enlèvera le dimanche matin en raison de problèmes de coupure à trois minutes de course. La raison est le manque de pack de réception. Sur les versions 2006, les contrôleurs gèrent mal l’alimentation et des coupures ou des trous à l’accélération peuvent survenir. A noter aussi que retrouver les mêmes sensations qu’un moteur à charbons demande pas mal de roulage, les possibilités de réglages étant importantes. Simon Rubet ne pourra pas dire le contraire, car il a été légèrement déstabilisé par le manque de feeling au niveau des gaz. Le brushless n’est donc pas la solution magique.

Au niveau des châssis, Associated reste la marque préférée de plus d’un tiers des pilotes présents. Rien de particulier à signaler par rapport à Bonneville si ce n’est que Pierre Lebreton utilise un pod d’origine CRC, contrairement à la majorité des pilotes qui prennent l’option IRS. Le transfert marquant est celui de Christophe Boulain qui a délaissé sa Corally pour la belle américaine. Deux voitures seulement seront présentes en finale A.

Team Associated RC12L4 - 1/12 On Road Racing RC Cars

Team Associated RC12L4 de Pierre-François Brunet.

Team Associated RC12L4 - 1/12 On Road Racing RC Cars

Puce à l'avant et radiateurs de controleur modifiés sur la RC12L4 de Pierre-François Brunet.

Team Associated RC12L4 - 1/12 On Road Racing RC Cars

Pierre-Francois Brunet utilise un brushless Nosram 5.5.

Deuxième marque la plus représentée, Corally frappera un grand coup au Havre avec la SP12X puisque les quatre exemplaires présents seront tous en Finale A et deux finiront sur le podium à la deuxième et troisième place. Trois châssis en version US (Pollet-Villard, Carpentier et Etienne) et un en version Europe (Delalondre) ont donc été préparés pour cette course. WPV a greffé un train avant CRC pour la facilité qu’il procure et la répétabilité des réglages. L’auto semble bien née et il faut apparemment vérifier régulièrement le Té qui peut perdre en nervosité et tweaker le châssis au bou de quelques packs. Deux SP12M Ahoniemi font de la résistance dont celle d’Arnaud Constanty qui fera une belle prestation en finale A.

Corally SP12X - 1/12 On Road Racing RC Cars

Corally SP12X de Walter Pollet-Villard.

Corally SP12X - 1/12 On Road Racing RC Cars

Walter Pollet-Villard, après modification du contrôleur, utilise seulement deux éléments pour l'alimenter.

Corally SP12X - 1/12 On Road Racing RC Cars

Module 2,4 gHz Futaba utilisé par Walter Pollet-Villard.

Corally SP12X - 1/12 On Road Racing RC Cars

Détail du train avant CRC sur la SP12X de Walter Pollet-Villard.

Corally SP12X - 1/12 On Road Racing RC Cars

Détail des radiateurs installés sur le contrôleur de Walter Pollet-Villard.

Coté CRC, rien de nouveau. Le fait marquant, c'est la contre performance de Simon Rubet qui galèrera tout le week-end pour trouver un setup compétitif sur sa CK3.2R. Simon Capon, le régional de cette manche, utilisait une T-Fource.

CRC Carpet Knife 3.2R - 1/12 On Road Racing RC Cars

CRC Carpet Knife 3.2R de Simon Rubet.

CRC Carpet Knife 3.2R - 1/12 On Road Racing RC Cars

Pack de réception sur la Carpet knife 3.2R de Simon Rubet.

CRC Carpet Knife 3.2R - 1/12 On Road Racing RC Cars

Simon Rubet utilise un Nosram 5.5.

CRC Carpet Knife 3.2R - 1/12 On Road Racing RC Cars

Détail du train avant CRC de Simon Rubet.

Chez Laje, la surprise vient de Philippe Vialla qui est repassé sur Speed Evil 2007 au détriment de la Corner Thief utilisée à Bonneville. Bon choix pour le pilote montbrisonnais qui se sentira à l’aise tout le week-end sur ce châssis. Les deux autres Laje présentes seront des version 2006.

Team Laje Speed Evil 2007 - 1/12 On Road Racing RC Cars

Team Laje Speed Evil 2007 de Philippe Vialla.

Team Laje Speed Evil 2007 - 1/12 On Road Racing RC Cars

Détail des dampers latéraux sur la Team Laje Speed Evil 2007 de Philippe Vialla.

Team Laje Speed Evil 2007 - 1/12 On Road Racing RC Cars

Notez l'emplacement choisi pour la puce sur la Team Laje Speed Evil 2007 de Philippe Vialla.

Team Laje Speed Evil 2007 - 1/12 On Road Racing RC Cars

Pack de réception et récepteur dénué de son boitier pour gagner quelques grammes sur la SE de Philippe Vialla.

Coté accus rien de nouveau, l’essentiel des packs utilisés étant des IB4200. Il faudra cependant gérer les 8 minutes sur cette piste très rapide car quelques pilotes finiront vides… Coté électronique, comme évoqué plus haut, l’alimentation du servo et du contrôleur est essentielle pour éviter tout souci de coupure ou de trou à l’accélération. Walter Pollet-Villard a modifié son contrôleur afin de l’alimenter avec son pack de propulsion et deux éléments de réception.

Coté pneus, 50% des pilotes font confiance aux CRC HR38 qui sont prêts à l’emploi. Les duretés utilisées sont classiques avec du purple à l’avant et du gris à l’arrière dès que le grip sera présent. Quelques pilotes feront le choix du black à l’avant avec succès puisque ce sera le choix de Pierre-François Brunet et Walter Pollet-Villard tous deux sur le podium. Le traitement utlisé à l’arrière sera majoritairement le CS avec une durée de 60 minutes. A l’avant, c'est le fish qui fera des émules avec une durée de 20 minutes. Ce sont les grandes lignes. En effet, chaque pilote à sa méthode de traitement et de choix de dureté. Difficile donc d’établir une règle universelle.

La course: les qualifications verront Pierre-François Brunet s’imposer dans la dernière manche en pôle position après avoir bataillé avec Walter Pollet-Villard qui s’élancera deuxième sur la grille de départ. Jérémy Delalondre, le pilote local, viendra compléter le trio de tête juste devant Philippe Vialla qui sera gêné dans la dernière qualif alors qu’il était dans le même rythme que le pôleman. Derrière, Loïck Etienne assure une cinquième place. Suivent Arnaud Constanty, Jérôme Carpentier et Mathias Rascol.

1/12 On Road Racing RC Cars 1/12 On Road Racing RC Cars
1/12 On Road Racing RC Cars 1/12 On Road Racing RC Cars
1/12 On Road Racing RC Cars 1/12 On Road Racing RC Cars

Dans la première finale A, Brunet prend la tête et prendra jusqu’à une demi ligne droite d’avance sur Jérémy Delalondre qui profite des petits soucis de Walter Pollet-Villard. Celui-ci fera une très belle remontée pour finir à la deuxième place devant Jérémy. Dans la deuxième finale, Jérémy Delalondre prend la tête devant Philippe Vialla et PF Brunet alors que Walter Pollet-Villard se retrouve dernier. Pierre-François devra gérer sans pour autant se laisser distancer. Il passera Philippe Vialla pour pourchasser Jérémy. Il parviendra à le doubler suite à une petite faute du leader. Pierre-François Brunet remporte donc la deuxième finale et du même coup la deuxième manche du championnat de France. Suivent Jérémy Delalondre, Walter Pollet-Villard, Philippe Vialla, Loïck Etienne, Jérôme Carpentier, Arnaud Constanty et enfin Mathias Rascol. La finale B sera remportée par Stéphane Bouche et la finale C sera gagnée par Jérémy Limoges.

Podium 1/12 On Road Racing RC Cars

Le podium de cette deuxième manche:

Walter Pollet-Villard (3), Pierre-François Brunet (1) et Jérémy Delalondre (2).

Pierre François Brunet 1/12 On Road Racing RC Cars

Deux courses, deux pôles, deux victoires... qui peut encore empécher Pierre-François Brunet de remporter le titre de Champion de France 1/12 piste 2006?

Le bilan du week-end:

Le championnat de France est plus que lançé puisque presque joué. En effet, avec deux pôles et deux victoires, Pierre-François Brunet n’aura jamais été aussi près de remporter le titre. La pression est donc sur ses épaules car une victoire supplémentaire lui assurerait définitivement la tête du classement. Dans le même temps, les quelques pilotes capables de rivaliser avec lui (Delalondre, Pollet-Villard, Vialla pour ne citer qu’eux) n’ont plus le choix: il faudra remporter la victoire pour déstabiliser le leader actuel et avoir un espoir de le dépasser au championnat.

C’est le jeune club de Portes les Valence qui aura la lourde tâche d’organiser pour la première fois une manche nationale. Revenons au club du Havre, qui aura assuré une belle organisation aux pilotes pour cette dernière course sur leur piste. Gageons que l’HARC76 rebondira et qu’il obtiendra les infrastructures qu’il mérite. Rendez-vous donc début janvier dans le sud de la France pour suivre la deuxième partie du championnat. Espérons simplement que la domination de Pierre-François Brunet n’altérera pas le nombre de pilotes désireux de participer à une manche nationale. Bonnes fêtes !

1/12 On Road Racing RC Cars
1/12 On Road Racing RC Cars
1/12 On Road Racing RC Cars
1/12 On Road Racing RC Cars
1/12 On Road Racing RC Cars
1/12 On Road Racing RC Cars
1/12 On Road Racing RC Cars
1/12 On Road Racing RC Cars
1/12 On Road Racing RC Cars
1/12 On Road Racing RC Cars
1/12 On Road Racing RC Cars
1/12 On Road Racing RC Cars
1/12 On Road Racing RC Cars
1/12 On Road Racing RC Cars
1/12 On Road Racing RC Cars
1/12 On Road Racing RC Cars
1/12 On Road Racing RC Cars
1/12 On Road Racing RC Cars
1/12 On Road Racing RC Cars
1/12 On Road Racing RC Cars
1/12 On Road Racing RC Cars
1/12 On Road Racing RC Cars
1/12 On Road Racing RC Cars
1/12 On Road Racing RC Cars
1/12 On Road Racing RC Cars
1/12 On Road Racing RC Cars
1/12 On Road Racing RC Cars
1/12 On Road Racing RC Cars
1/12 On Road Racing RC Cars
1/12 On Road Racing RC Cars
1/12 On Road Racing RC Cars
1/12 On Road Racing RC Cars
1/12 On Road Racing RC Cars
1/12 On Road Racing RC Cars
1/12 On Road Racing RC Cars
1/12 On Road Racing RC Cars
1/12 On Road Racing RC Cars
1/12 On Road Racing RC Cars
1/12 On Road Racing RC Cars
1/12 On Road Racing RC Cars
1/12 On Road Racing RC Cars
1/12 On Road Racing RC Cars
1/12 On Road Racing RC Cars
1/12 On Road Racing RC Cars
1/12 On Road Racing RC Cars
1/12 On Road Racing RC Cars
Finale Classement Qualifications Pilotes Châssis
A 1 1 Brunet Pierre-François Team Associated RC12L4
A 2 3 Delalondre Jérémy Corally SP12X
A 3 2 Pollet-Villard Walter Corally SP12X
A 4 4 Vialla Philippe Team Laje Speed Evil 2007
A 5 5 Etienne Loïck Corally SP12X
A 6 7 Carpentier Jérôme Corally SP12X
A 7 6 Constanty Arnaud Corally SP12M Ahoniemi
A 8 8 Rascol Mathias Team Associated RC12L4
B 9 9 Bouche Stéphane Team Associated RC12L4
B 10 10 Boulain Christophe Team Associated RC12L4
B 11 13 Capon Simon CRC T-Fource
B 12 12 Beining Olivier Team Laje Speed Evil 2006
B 13 11 Rubet Simon CRC Carpet knife 3.2R
B 14 14 Felix Sébastien Team Laje Speed Evil 2006
B 15 16 Lebreton Pierre Team Associated RC12L4
B 16 15 Cavé Jean-François Corally SP12M Ahoniemi
C 17 18 Limoges Jérémy Trinity Reflex 12
C 18 17 Bechu Jean-François Team Associated RC12L4
C 19 20 Begou Laurent CRC Carpet knife 3.2R
C 20 19 Mangin David Team Associated RC12L4
C 21 23 Fagot Mickaël Team Associated RC12L4
C 22 21 Retif Philippe ?
C 23 22 Calvet Landry ?

Partenaires de RC Infos:

Retour en haut de page    |    Retour à la page précédente

Charte d'utilisation    |    Contact    |    RCi sur Twitter    |    RCi sur Facebook

Copyrights © :   AdaptaWeb  /  RC Infos    |    Dernière mise à jour:  Vendredi 09 octobre 2015